Presqu’un foyer français sur deux est équipé d’un appareil photo numérique

Mobilité

Le marché, qui pèse plus d’un milliard d’euros en France en 2006, dispose
d’un potentiel de progression important, estime GfK.

En matière de photographie, les Français ont définitivement adopté les technologies numériques. En 2006, il devrait se vendre plus de 4,6 millions d’appareils photos numériques (APN) selon une étude du cabinet GfK publiée à l’occasion du salon Photokina 2006 qui se déroule à Cologne du 26 septembre au 1er octobre. Un marché qui pèse 1,14 milliard d’euros. “Si l’on ajoute le chiffre d’affaires des objectifs interchangeables, la barre des 1,2 milliard d’euros sera dépassée ! “, précise l’analyste dans son communiqué.

Sur le premier semestre 2006, les APN les plus vendus sont les modèles 5 mégapixels dotés d’un zoom 3x et d’un écran de contrôle 2,5 pouces. L’impressionnante baisse de prix (de 364 euros en 2005 à 242 euros en 2006) n’est certainement pas étrangère au phénomène. Comme elle doit également faciliter la démocratisation des réflex numériques jusqu’alors réservés aux professionnels ou amateurs fortunés. L’équivalent numérique des 24×36 à objectifs interchangeables font une percée avec une croissance de plus de 20 % de leur chiffre d’affaires. Ils devraient représenter un quart des revenus du marché de l’APN en France.

Malgré une croissance limitée à 2 % en volume sur le premier trimestre, 44,5 % des foyers français étaient, au 30 juin 2006, équipés d’un APN. Contre un taux de pénétration de 33,5 % un an auparavant. La marge de progression reste. ” 85% des foyers étaient équipés d’un appareil argentique : pourquoi les APN n’atteindraient-ils pas ce chiffre ?”, s’interroge GfK. Selon le cabinet d’études, la possibilité de pouvoir utiliser aujourd’hui un boîtier numérique indépendamment d’un ordinateur devrait accélérer sa généralisation… et signer la mort de l’argentique.

80 millions de photos numériques imprimées en six mois

Numérique ne signifie pas immatériel pour autant. L’impression papier conserve une place importante sur le marché de la photographie. Et dans les habitudes. Ainsi, 71 % des possesseurs d’un APN impriment leurs photos. A domicile ou en s’appuyant sur les services d’une borne d’impression numérique qui fleurissent chez les spécialistes comme en grandes surfaces. En témoigne le chiffre d’affaires des producteurs de papier couché (qualité indispensable à un bon tirage photographique) qui a progressé de 8 % au cours des six premiers mois de l’année, dont 41 % sur le segment du format 10×15 centimètres (A6). Quant aux imprimantes photos, les ventes explosent de 79 % en volume et 46 % en valeur d’une année à l’autre. Selon GfK, les français ont imprimé pas moins de 80 millions de photos en A6 sur le premier semestre de l’année.

La disparition progressive du rouleau de celluloïd profite naturellement aux cartes mémoires Flash dont les ventes ont progressé de 15 % sur la période étudiée. Une bonne santé du secteur qui s’explique par la baisse des prix (passé de 12 centimes d’euro le Mo en 2005 à 5 centimes cette année) et par la multiplication de leurs usages. Compact Flash, SD, SmartMedia, MMC, xD Card ou MiniSD ne concernent plus seulement les APN et PDA mais équipent aujourd’hui baladeurs numériques et téléphones mobiles de dernière génération… qui intègrent notamment une fonction appareil photo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur