Le prêt aux PME par les algorithmes : Kabbage séduit SoftBank

EntrepriseLevées de fonds
kabbage-softbank

SoftBank investit 250 millions de dollars dans la FinTech Kabbage, qui exploite des algorithmes pour accélérer l’ouverture de lignes de crédit par les PME.

Un ticket de plus pour SoftBank dans l’univers FinTech*.

Le conglomérat japonais réinvestit dans Kabbage, société au capital de laquelle il était entré en 2014, emmenant un tour de table de 50 millions de  dollars.

Le compteur en est cette fois à 250 millions de dollars, SoftBank étant seul à participer à cette opération.

Soutenu par des groupes bancaires qui sont aussi ses clients, à l’image d’ING et de Santander, Kabbage obtient là un financement sans précédent qui va lui permettre de développer son offre basée sur l’exploitation d’algorithmes pour faciliter l’ouverture de lignes de crédit par les PME.

Vous avez des données ?

Il est également question d’un développement commercial sur le continent asiatique, en complément aux États-Unis (où l’entreprise avait lancé son activité en 2011) et à l’Europe (où elle était arrivée en 2013, à commencer par le Royaume-Uni).

Kabbage entrevoit son principal levier de croissance dans les partenariats avec les banques, qui peuvent utiliser sa technologie pour répondre « en quelques minutes » aux demandes d’emprunts.

Les entreprises qui souhaitent bénéficier d’un prêt doivent justifier d’au moins un an d’activité et de 50 000 dollars de chiffre d’affaires annuel (ou 4 200 dollars par mois sur les trois derniers mois). Elles sont invitée à renseigner quelques éléments de base (dénomination et raison sociale, secteur d’activité…), puis à connecter diverses sources de données. En premier lieu, le compte bancaire ; ce qui donne, entre autres, des informations sur le niveau et la régularité des revenus.

Vers une option carte bancaire

Kabbage s’intéresse plus globalement à l’activité commerciale des PME. En témoignent des partenariats tel que celui signé en 2012 avec UPS pour permettre le partage des historiques de livraisons. Des éditeurs comme QuickBooks et Xero sont également dans la boucle avec leurs progiciels respectifs.

À raison d’un montant maximal de 150 000 dollars par ligne de crédit, Kabbage dit avoir drainé, en un peu plus de six ans, pour environ 3,5 milliards de dollars de prêts auprès de « plus de 100 000 sociétés ».

Chaque retrait sur la ligne de crédit est considéré comme une emprunt à rembourser sur 6 ou 12 mois, avec un taux d’intérêt fixe de 1,5 % à 10 % en fonction du profil de l’entreprise. Les opérations peuvent s’effectuer en ligne et sur app mobile. Il est prévu d’y adjoindre une carte bancaire.

* SoftBank dispose de participations dans des sociétés comme SoFi (prêts aux particuliers) et PayActiv (gestion des finances pour les collaborateurs en entreprise). ING et Santander ont accompagné sa levée de fonds de 135 millions de dollars réalisée en 2015.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur