Prevx dénonce l’invasion des rootkits

Cloud

L’éditeur britannique lance une mise en garde contre le nombre croissant d’infections par rootkits.

Selon les dernières statistiques de l’éditeur de solutions de sécurité Prevx, de plus en plus d’utilisateurs sont victimes de rootkits, également appelés programmes malveillants ‘furtifs’.

Ces statistiques soulignent un problème croissant du point de vue du nombre de PC infectés mais également des infections par rootkits silencieux. Au cours du seul mois d’octobre, parmi les 291 000 utilisateurs ayant téléchargé le logiciel d’analyse de Prevx, un utilisateur sur six a découvert des logiciels-espions actifs ou d’autres logiciels malveillants sur leur PC, estime l’éditeur.

Les rootkits dissimulent généralement leur présence par d’autres infections et modifient le système d’exploitation du PC infecté à l’insu de l’utilisateur mais également des solutions de sécurité les plus populaires.

Lorsqu’ils sont exploités à des fins malveillantes, les rootkits peuvent permettre à des pirates de surveiller, d’enregistrer, de dérober et de transférer à distance les informations saisies ou stockées sur l’ordinateur d’un utilisateur en désactivant les firewalls et en contournant les principaux logiciels de sécurité traditionnels.

“L’invasion des rootkits a commencé”, explique Jacques Erasmus, directeur de recherche sur les malware chez Prevx. “Les consommateurs et les entreprises ont aujourd’hui une nouvelle raison majeure de s’inquiéter pour leur sécurité et la confidentialité de leurs données. Les rootkits sont souvent indétectables et extrêmement difficiles à supprimer. La détection et la suppression dépassent souvent les capacités des antivirus, anti-spyware et suites de sécurité Internet traditionnels.”

(Traduction de l’article Rise of the rootkits de Vnunet.com en date du 13 décembre 2007.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur