Processeurs : une vente d’AMD n’est pas exclue

Advanced Micro Devices étudie diverses « options stratégiques ». Un processus qui pourrait aboutir à une vente du fondeur. Mais la cession de propriété intellectuelle (brevets) est privilégiée pour le moment.

AMD-vente-processeur-semi-conducteurs

AMD se retrouverait à nouveau dans la tourmente au point d’engager la banque d’affaires JPMorgan Chase & Co pour explorer les différentes options qui s’offre au fondeur.

Selon Reuters, le processus pourrait aboutir à une vente.

Mais ce ne serait pas la première piste explorée. Le fondeur serait tenté de privilégier la cession de son portefeuille de brevets.

Eternel second sur le marché des processeurs face à Intel, AMD allume des contre-feux.

« Le conseil d’administration et la direction d’AMD estiment que la stratégie de l’entreprise actuellement menée pour stimuler la croissance à long terme […] est la bonne approche pour améliorer la valeur actionnariale », se défend la firme.

« AMD ne recherche pas activement à vendre l’entreprise ou d’importants actifs en ce moment. »

Sur fond de marché PC atone et des résultats financiers décevant, le fondeur a engagé un nouveau plan de restructuration avec l’objectif de réduire ses coûts de plus de 200 millions de dollars d’ici la fin 2013.

Sur un effectif total d’environ 11 700 collaborateurs, plus de 1700 emplois seront supprimés, précise Silicon.fr.

Rédacteur en chef ITespresso.fr Lire mes autres articles

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



One reply to Processeurs : une vente d’AMD n’est pas exclue
  • Le 14 novembre 2012 à 20:42 par pana

    On se demande si chercher sans cesse à faire du bas prix ne serait pas le problème. AMD a toujours vendu ses procos moins cher que INTEL, y compris du temps des AMD 80 qui étaient bien plus puissants que les Pentium 66 sans même parler des 100 ou 120 . La France aujourd’hui fait du low cost avec ses automobiles pendant que l’Allemagne vendent au prix fort leur Audi, Mercedes ou Bmw qui n’ont rien de plus. Si AMD avait fait ses prix sans s’occuper d’être toujours plus bas que INTEL il n’en serait peut être pas là. Baisser sans cesse les prix amène à la faillite car les salaries sont de moins en bien payés, les sous traitants sont maltraités et ainsi de suite…Ces entreprises ont de mauvais gestionnaires qu’ils devraient virer.

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

14:55:07