Projet AMP : bientôt l’intégration dans Google Search

Data-stockageMobilité
google-projet-AMP
3 3

Le projet Accelerated Mobile Pages (AMP) de Google, visant à accélérer le chargement des pages Web sur les terminaux mobiles, suscite un certain engouement.

Début octobre, Google annonçait le projet AMP – pour Accelerated Mobile Pages – destiné à optimiser les temps de chargements des contenus sur le Web mobile.

Le groupe Internet annonce désormais que les pages AMP seront indexées dans le moteur Google en tout début d’année 2016.

Dans un billet de blog, Google communique sur la ferveur qui a gagné de nombreux acteurs de la sphère IT autour de ce projet.

La firme de Mountain View précise qu’il y a eu « un tourbillon d’activité des éditeurs, des fournisseurs de technologies et des développeurs ».

Toujours selon Google, des milliers d’éditeurs de contenu en ligne ont montré un intérêt pour le projet AMP depuis la publication des premières spécifications techniques disponibles via GitHub.

De nouveaux partenaires ont ainsi pris part au projet au Brésil (avec R7.com et NZN Grouo), aux Etats-Unis (avec CBS Interactive, AOL, Thrillist, Slate, International Business Times / Newsweek, Al Jazeera America et The Next Web), au Canada (avec The Globe and Mail et Postmedia).

Ils vont maintenant s’évertuer à publier des pages web mobiles respectant les spécifications techniques du projet AMP.

Parmi les nouveaux venus, on compte aussi LMC (Local Media Consortium) qui englobe plus de 70 sociétés média regroupant 1600 journaux locaux et stations tv.

Sur le volet publicité, le projet a été rejoint par Outbrain, AOL, OpenX, DoubleClick et AdSense qui travaillent sur le framework pour améliorer le déploiement publicitaire.

S’assurer que le trafic Internet relatif aux articles AMP est bien comptabilisé comme n’importe quel autre article du Web est également crucial.

ComScore, Adobe Analytics, Parse.ly et Chartbeat y veillent au grain et ont d’ores et déjà commencé à fournir des données analytiques pour les pages Web AMP depuis leurs propres outils. Ils rejoignent ainsi Nielsen, ClickTale et Google Analytics.

Côté développeurs, on en dénombrerait 4500 à s’intéresser de près au projet et à suivre les discussions sur GitHub autour d’AMP. Depuis son annonce, 250 d’entre eux ont même contribué à ce projet open source d’une manière ou d’une autre.

(Crédit photo : Droit d’auteur : Prathan Chorruangsak – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur