Projet Sunroof de Google : un outil pour calculer le potentiel « solaire » d’une maison

Big dataData-stockage
2 17

Google vient de mettre en ligne l’outil Project Sunroof. Basé sur la cartographie, son objectif est d’indiquer le potentiel d’une maison individuelle en termes de production d’énergie solaire.

Dans une contribution sur son blog, Carl Elkin, ingénieur au sein de Google, décrit le projet Sunroof qu’il a développé pour la firme de Mountain View.

Il s’agit d’un projet dit « 20% » (développé durant 20% de son temps de travail) qui a pour but de sensibiliser les propriétaires de maisons individuelles sur la production d’énergie solaire.

A cet effet, un outil en ligne exploitant les clichés aériens haute définition de Google Earth est disponible.

Avec comme éléments de base les toits des maisons individuelles, l’objectif est de cartographier le potentiel de la planète en termes d’énergie solaire… un toit à la fois.

Ce postulat de base s’inscrit dans un contexte propice puisque le coût de l’énergie solaire a atteint un niveau très faible, indique Google.

Or, une installation photovoltaïque sur le toit d’une maison peut potentiellement faire économiser des centaines, voire des milliers de dollars, sur la facture d’électricité. Malgré cela, les a-priori sont encore légion sur cette source d’énergie renouvelable.

Ces préjugés limitent le nombre d’installations de panneaux solaires sur les toits des maisons.

En prenant les internautes par la main, Projet Sunroof vise à diagnostiquer très facilement et rapidement si une maison peut bénéficier avantageusement de capteurs solaires sur son toit. L’outil calcule ainsi l’exposition au soleil en se basant sur plusieurs facteurs clefs tels que l’orientation du toit et l’ombre formée par les arbres et les bâtiments qui sont situés autour.

Il est également possible de renseigner sa facture d’électricité en vue de personnaliser les résultats fournis par l’outil.

Fort de ces informations, il les combine alors pour estimer le montant qu’une installation solaire pourrait faire économiser et permet même d’entrer en contact avec des fournisseurs locaux de panneaux solaires.

Malheureusement, pour l’heure, Project Sunroof est seulement disponible dans la San Francisco Bay Area, à Fresno et à Boston. Google invite toutefois les internautes à renseigner leur adresse s’ils n’habitent pas ces zones. L’outil sera en effet étendu aux zones les plus sollicitées.

Google s’est fréquemment inscrit dans une démarche « green » avec notamment des data center exploitant des fermes solaires. Avec Project Sunroof, le géant IT entend bien à nouveau promouvoir la production d’énergie à zéro émission de dioxyde de carbone.

Crédit photo : Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur