Psystar contre-attaque face à Apple en colère

Cloud

C’est l’histoire du petit ver qui part à l’assaut de “la marque à la Pomme”. Psystar, qui commercialise Mac OS X sur des PC sans y être autorisé, se défend.

L’empêcheur de tourner en rond d’Apple s’appelle Psystar. Depuis le mois d’avril, la start-up commercialise des ordinateur ou selon sa propre terminologie, des “Open computers” avec le système d’exploitation Mac OS X. Hors la société de Steve Jobs a précisé dans la licence de l’OS que celui-ci ne pouvait être exploité que sur les Mac. Une exclusivité qu’Apple entend bien faire respecter.

L’entreprise a déposé plainte contre Psystar le mois dernier pour la vente d’ordinateurs utilisant des copies non autorisées de son système d’exploitation Leopard. Une première menace qui n’a pas ébranlé la start-up, celle-ci poursuivant ses opérations et surtout préparant sa contre-attaque. En effet, Psystar porte plainte, à son tour, contre Apple. La raison invoquée : des pratiques anti-concurrentielles et des violations des lois anti-trust de la part de “la marque à la Pomme”.

Le PDG et fondateur de Psystar, Rudy Pedraza, aurait déclaré lors d’une conférence de presse, selon des propos rapportés par ComputerWorld : “Ce n’est pas que les gens ne veulent pas utiliser Mac OS X, mais ils n’envisagent pas de dépenser une somme exorbitante pour quelque choses qui est essentiellement du matériel générique”. L’avocat de la start-up, Colby Springer, aurait ajouté dans le même esprit : “nous n’essayons pas de ruiner Apple. Nous voulons fournir une alternative aux machines de la marque”.

Les deux sociétés jouent gros dans cette affaire. Si Apple l’emporte, Psystar risque de devoir fermer ses portes. Si Psystar obtient gain de cause, Steve Jobs devra peut-être refondre en profondeur sa stratégie marketing.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur