Moteur – publicité : l’accord entre Microsoft et Yahoo se concrétise enfin en France

EntrepriseMarketingPublicité

La déclinaison européenne de l’Alliance Search liant Microsoft et Yahoo (accord publicitaire portant sur les liens sponsorisés sur les moteurs) a pris du retard. Mais cela se débloque dans six pays, dont la France.

L’accord publicitaire entre Yahoo et Microsoft dans le domaine de la publicité par les liens sponsorisés devient concret en Europe.

Du moins en France, au Royaume-Uni et en Irlande, assurent les deux groupes Internet partenaires.

Dans un deuxième temps, l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche rejoindront l’Alliance Search.

Yahoo et Microsoft rappellent leur triple objectif : innovation, accroître les volumes de recherche et la performance publicitaire et proposer des modes de monétisation plus intéressantes.

La plate-forme est uniformisée pour la gestion des liens sponsorisés: Microsoft Advertising adCenter.

“Plutôt que de devoir gérer séparément leurs campagnes sur Bing et Yahoo Search, les annonceurs peuvent désormais atteindre l’audience consolidée des deux moteurs de recherche [qui tournent désormais fondamentalement sous la même technologie Bing] en ne gérant plus qu’un seul compte, en gagnant du temps et en profitant d’une gestion simplifiée de leurs campagnes.”

Les deux partenaires n’ont pas le choix de mutualiser leur effort pour atteindre une taille critique. Par exemple, en France, Google dispose d’une part de marché dans le search de 90%.

Le transfert de la recherche algorithmique sur les réseaux mondiaux des deux groupes s’est achevé fin 2011 (recherches depuis un PC ou un terminal mobile ou nomade à partir des sites Internet des galaxies Yahoo et Microsoft).

Les travaux sont laborieux.

Opérationnel aux Etats-Unis, cet accord Microsoft-Yahoo dans le domaine de la publicité en ligne via les moteurs a vocation à contrer la prédominance de Google.

Outre-Atlantique, un troisième groupe Internet s’est invité dans l’Alliance Search : AOL.

Mais la déclinaison de l’Alliance Search en Europe a pris beaucoup de retard. Elle était annoncée pour le deuxième semestre 2011.

Sachant que l’accord initial signé entre Steve Ballmer (CEO de Microsoft) et Carol Bartz (homologue chez Yahoo à l’époque) remonte à juillet 2009

Il est vrai qu’à l’époque, Microsoft avait changé d’angle de rapprochement avec Yahoo.

La firme de Steve Ballmer songeait tout simplement à avaler le groupe Internet pionnier.

En raison des blocages et de l’instabilité du management de Yahoo (trois P-DG successifs en trois ans), les deux parties se sont contentées d’un accord technique et commercial dans le domaine de la publicité associée à la recherche en ligne.

Crédit photo : ©-Creativeapril-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur