Quartiers numériques : l’initiative bordelaise saluée par le gouvernement

Régulations
bordeaux-quartiers-numeriques

Fleur Pellerin se félicite des efforts consentis par la Région Aquitaine pour faire de son chef-lieu Bordeaux une métropole numérique reconnue à l’international.

En prévision du lancement opérationnel des ‘quartiers numériques‘, Fleur Pellerin a rencontré, ce 16 septembre, les acteurs de l’écosystème IT bordelais.

La ministre déléguée à l’Économie numérique s’est félicitée des efforts consentis par la Région Aquitaine pour faire de son chef-lieu une métropole numérique reconnue à l’international.

Elle a profité de son déplacement en Gironde pour rappeler que “15 lieux au maximum en France” seront gratifiés du label ‘quartier numérique’.

L’État débloquera, dans le cadre des “Investissements d’avenir”, une enveloppe de 200 millions d’euros pour soutenir le développement  de ces zones urbaines entrevues comme des pépinières de start-up technologiques.

Sur les traces de la Tech City londonienne, qui s’est imposée comme la tête de pont de la Silicon Valley en Europe, lesdits ‘quartiers numériques’ sont censés restaurer la compétitivité de la France dans l’univers numérique et renforcer son attractivité internationale.

Ils permettront, à l’échelle des collectivités, de mieux mettre en réseau les acteurs de l’écosystème… et d’amorcer une dynamique entrepreneuriale.

Adapté au développement des jeunes pousses en termes d’infrastructures (ultra-haut débit, Fab Labs, etc.), conçu pour regrouper entreprises, laboratoires de recherche et investisseurs, le projet de Cité numérique lancé à Bordeaux a toutes ses chances d’être sélectionné.

La dynamique bordelaise est exemplaire, avec un bel écosystème et beaucoup de start-up dans le jeu vidéo. L’instruction se fera dans le dialogue et elle sera bien sûr la plus objective possible“, a souligné Fleur Pellerin.

Et de confirmer, dans un entretien accordé à Sud Ouest, tabler “sur un effet de levier important” concernant les 34 plans industriels français dévoilés la semaine passée par le président de la République François Hollande et le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Ces priorités industrielles, qui font la part belle au numérique, seront financées par l’État à hauteur de 3,7 milliards de dollars, comme le note Silicon.fr.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?

Crédit illustration : Dvpodt – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur