Querelle de chiffres autour des plates-formes serveurs

Cloud

En accordant une part de marché de 8,6 % aux distributions Linux, la récente analyse du cabinet Gartner Dataquest vient contredire les 24 % accordés par IDC en début d’année. Des chiffres qui, pour Robin Miller, collaborateur du site NewsForge.com, ne reflètent pas la réalité.

En début d’année, le cabinet d’études IDC estimait à environ 24 % la proportion des serveurs Linux installés dans le monde (voir édition du 30 janvier 2001). Les analystes de Gartner Dataquest viennent de revoir ce chiffre à 8,6 % dont 8 % pour la seule distribution Red Hat, dans un rapport daté du 30 mai (mais rendu public mercredi 13 juin). Une estimation qui devrait rendre le sourire aux dirigeants de Microsoft qui se partage le reste du marché avec les offres propriétaires de Sun, HP ou accessoirement SGI.

Petit calcul empirique

Des chiffres complètement biaisés selon Robin Miller de NewsForge.com qui s’est amusé, pour The Register, à faire un petit inventaire personnel. Chez lui trônent dix ordinateurs dont, théoriquement, huit sous Windows, un sous Linux et un sous Mac OS 9.1. Du moins, c’est le résultat qui ressortirait des analyses de Gartner obtenues par un simple comptage des licences vendues. Mais dans la réalité, il en va autrement. D’abord, sur les dix ordinateurs, six sont aujourd’hui obsolètes et pourrissent dans le grenier en compagnie de leur licence Windows. Les quatre plus récentes machines sont composées d’un ordinateur de bureau, acheté sous licence Windows, de deux portables commandés sans système d’exploitation et d’un iBook sous Mac OS (pour sa femme, précise-t-il). Aujourd’hui, tous les PC tournent sous Linux pour lequel Robin Miller n’a acheté qu’une distribution, la Mandrake 8.0. En résumé, sur les huit copies de Windows enregistrées commercialement, une seule est encore utilisée (et encore, l’auteur précise qu’il a conservé son Windows Me pour des besoins occasionnels mais qu’il utilise principalement Linux) contre trois licences Linux et une Mac OS. Ce qui revient à dire que, statistiquement, Linux occupe 60 % des systèmes opérationnels, Mac OS 20 % et Windows 20 %.

Autrement dit, la vente plus ou moins forcée de la licence Windows avec l’achat de la machine fausse totalement les résultats. Le regard de Robin Miller sur l’analyse du marché, pas forcément moins fiable que les méthodes de Gartner, risque de moins faire sourire les dirigeants de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur