Quid des applications optimisées pour Android Honeycomb ?

CloudMobilitéOS mobilesTablettes

L’OS Android 3.0 a fait ses premiers pas sur la tablette Motorola Xoom en février dernier. Quatre mois se sont écoulés et les applications mobiles taillées pour Honeycomb se font toujours attendre.

La Motorola Xoom a été lé première tablette Android à tourner sous la déclinaison Honeycomb de l’OS de Google. Lors de sa sortie, des applications tirant profit de la version tablette d’Android ont été mises en avant.

Mais quatre mois après, l’Android Market est toujours aussi avare d’apps optimisées pour Android 3.0 et maintenant 3.1. Tout juste peut-on en télécharger une centaine.

Tout d’abord, il convient d’avoir à l’esprit que seules les tablettes dont l’écran égale ou dépasse les 8,9 pouces sont concernées par Honeycomb. Toutefois avec Android 3.2, les tablettes de moindre taille devraient également accéder aux fonctionnalités d’Honeycomb.

Plusieurs éléments peuvent expliquer le peu d’applications optimisées pour Honeycomb.

En premier lieu, les apps pour Android 2.x tournent sous Android 3.x. Mais par exemple, le texte ne subit pas de changement de font automatique et c’est le développeur qui doit créer son propre code pour pallier ce problème.

Le problème existe également pour les graphismes dont la résolution doit être automatiquement adaptée à la taille de l’écran. Cela nécessite du code supplémentaire et donc des applis plus lourdes et il convient d’allouer des ressources à ces tâches. Il existe toutefois des SDK tiers tels que Unity ou Fuse qui permettent d’alléger les contraintes de développement.

Le second problème est lié à la structure même de l’Android Market qui n’offre quasiment pas de visibilité aux applis optimisées pour Honeycomb. Il existe bien une section “Applis destinées aux tablettes”, mais qui ne permet pas de chercher les applis en fonction de l’OS.

Les carences en la matière ont d’ailleurs poussé certains constructeurs à proposer des sites tiers permettant de connaître les applications optimisées pour Honeycomb. Ainsi NVIDIA avec son site Tegra Zone indique quels jeux sont optimisés pour son SoC Tegra 2.

Il se peut aussi tout simplement que les développeurs attendent la venue de la version Ice Cream Sandwich à l’automne prochain. Elle est sensée unifier Android pour smartphones et Android pour tablettes. Mais rien n’est moins sûr car les développeurs précisent que les problèmes rencontrés seront toujours présents.

Enfin et surtout, c’est le faible nombre de tablettes Honeycomb vendues qui reste la meilleure des explications. Adapter une application mobile pour une taille d’écran supérieure et tirer profit des architectures double cœur nécessitent un investissement. Or, tandis que l’iPad s’est vendu à 25 millions d’exemplaires, la tablette Honeycomb la plus vendue à ce jour, l’Asus Eee Pad Transformer, ne s’est écoulée qu’à 400 000 unités.

Mais on sait aussi que c’est la richesse en applis optimisées qui contribuera à faire vendre des tablettes Honeycomb…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur