Radars routiers : Waze se contentera de signaler les zones de danger en France

Régulations
waze-france-radars-routiers

L’application “social GPS” Waze (propriété de Google) va se plier à la loi française en matière de géolocalisation des radars fixes et mobiles et sera moins précise dans le signalement.

Waze sera obligé de modifier sa future application pour le marché français en retirant la localisation des radars routiers. Cela mérite une petite explication : l’application “GPS social” (désormais propriété de Google) devra se plier à la législation française entrée en vigueur en 2012.

Il faut se rappeler le contexte de l’époque : au nom du renforcement de la sécurité routière, le gouvernement Fillon sous la présidence Sarkzoy préconisait courant 2011 la fin des produits “avertisseurs de radar” commercialisés par des sociétés comme Coyote, Inforad, Wikango, Garmin ou TomTom. Finalement, un consensus avait été trouvé. Dorénavant, les éditeurs se positionnent comme des “assistants d’aide à la conduite” signalant les “zones de danger”.

Waze n’échappera pas à ce recadrage. Selon Frandroid, la prochaine version de l’application GPS communautaire de Google  pour le marché français devra signaler les “zones de dangers” aux automobilistes mais la localisation exacte des radars fixes et mobiles sera biffée.

Quiz : Géants du Web, qui a racheté quoi ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur