Rainbow Painter, la retouche d’image pas chère

Cloud

La nouvelle version de Rainbow Painter vient de sortir. Nouvelle interface, nouveaux formats et nouveaux outils pour une alternative grand public à l’énorme Photoshop.

La version 1.5 de Rainbow Painter, édité par le Suédois Addiction Interactive, est prête. L’interface est toujours aussi psychédélique, d’où son nom, et permet jusqu’à trois organisations différentes des fenêtres, avec passage aisé de l’une à l’autre. Des trucs et astuces ont été rajoutés, ainsi qu’une foire aux questions. A l’instar des logiciels professionnels, il gère jusqu’à huit couches différentes pour travailler séparément sur différentes parties de l’image, ainsi que les calques d’effets.

Les nouveaux effets applicables aux images ont des noms aussi amusants que “Charbon de bois”, “Conduite de nuit”, “Tutti Frutti”, “Ecailles rouges” (pour un superbe effet, entre le marbre et le feu). Des actions ont été rajoutées, comme “Scale, “Flip”, et l’indispensable “Crop”, une fonction servant à recadrer une image et éliminant des pixels, curieusement absente des versions précédentes. Quant on sait que certains n’utilisent Photoshop que pour cette unique fonction… De la même façon, la sélection peut maintenant se faire via un outil de “sélection carrée”. Les opérations d’effets ou de couches n’agiront qu’à l’intérieur de la sélection. Au total, plus de cinquante effets et outils sont à la disposition de l’utilisateur. On saluera aussi la possibilité d’importer des images au format JPEG… Enfin, divers bugs ont été corrigés.

Rainbow Painter 1.5 est un partagiciel, uniquement pour PowerPC et plus, dont la licence coûte 20 dollars (130 francs). Et il ne pèse que 400 Ko.

Pour en savoir plus : Rainbow Painter sur le site d’Addiction Interactive


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur