Ranking tronqué : KinderStart débouté de sa plainte visant Google

Mobilité

Les accusations portées par une start up américaine concernant les règles de
classement des résultats sur Google sont jugées sans fondement.

Aux Etats-Unis, un juge d’un tribunal de district* a rejeté la plainte portée par KinderStart, un moteur de recherche à vocation familiale, à l’encontre de Google. Les chefs d’accusation sont jugés “sans fondement factuel”.

Google y était accusé de violation de la liberté d’expression, de concurrence déloyale, de diffamation et de calomnie. Le moteur de recherche était également accusé d’avoir faussé les résultats de recherche en faveur des sociétés qui le rétribuent financièrement.

Le juge Jeremy Fogel du tribunal de San José en Californie a également accordé à Google de sanctionner KinderStart et l’un de ses avocats.

Google est aujourd’hui en droit de réclamer une compensation raisonnable pour couvrir ses dépenses judiciaires, à présent que le juge a débouté la plainte de Gregory Yu, l’avocat de KinderStart, pour manque de consistance et pour défaut d’enquête préalable au procès.

Voici ce qu’écrit le juge Fogel dans sa décision : “Les prétendues preuves avancées par Gregory Yu ont été obtenues soit par des rumeurs ou spéculations concernant les causes ‘mystérieuses’ de l’amélioration de la position d’un site Web dans les résultats de recherche de Google”.

Le magistrat précise : “Gregory Yu n’apporte aucune preuve capable d’étayer les allégations portées par KinderStart concernant l’objectivité des résultats de recherche de Google.”

Dans sa plainte, KinderStart prétendait en outre que Google avait pour habitude de supprimer certains sites Web de ses résultats de recherche ” pour des raisons politiques et religieuses”. Pourtant, KinderStart ne semble jamais avoir été victime d’une telle discrimination de la part de Google.

“Si Gregory Yu a imposé à une grande société un nouveau défi à relever, il semble qu’il ait dans une certaine mesure placé la barre trop haut”, écrit le juge Fogel. “Gregory Yu avait la responsabilité professionnelle d’empêcher ce procès s’il ne disposait pas des preuves suffisantes pour soutenir ces allégations.”

Hilary Ware, conseillère juridique de Google, a ajouté : “Nous avons toujours su que ces plaintes étaient injustifiées puisque les tribunaux ont toujours rejeté les plaintes relatives au classement des moteurs de recherche. C’est pourquoi nous nous réjouissons de voir que le juge Fogel ait immédiatement débouté cette plainte.”

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 27 mars 2007

*Dans le droit américain, c’est une cour de première instance à juge unique ayant compétence générale et de droit commun dans l’ordre judiciaire fédéral.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur