R&D : IBM cherche à définir ce qu’est l’innovation

Cloud

Big Blue consacre une enveloppe de 80 000 dollars pour financer une étude
universitaire sur la manière de lier recherche et business.

IBM a décidé de financer les travaux de recherche de l’Université de Géorgie dans l’espoir de définir les fondements d’une bonne innovation. Big Blue a accordé 80 000 dollars à la division universitaire Terry College of Business dans le cadre d’un projet de recherche commun avec sa propre équipe en interne de recherche et de marketing.

Le projet est dirigé par le docteur Srinivas K. Reddy, en qualité de Robert O Arnold Professor of Business and director of the Coca-Cola Centre for Marketing Studies au sein de l’université Terry.

L’avenir des entreprises qui réussissent ne dépend pas de leurs investissements en recherche et développement mais bien de leur aptitude à orienter leurs efforts d’innovation de telle sorte à fournir des solutions à des problèmes réels que rencontrent les clients et à traduire leurs inventions en offres commercialisables et rentables“, a-t-il déclaré.

Les étudiants en marketing proposerons à IBM un ensemble de recommandations expliquant comment ils sont parvenus à développer une innovation capable de répondre aussi bien aux besoins de l’entreprise qu’à ceux de ses clients. L’équipe développera une feuille de route en s’intéressant à la manière dont IBM est parvenu dans le passé à imaginer des solutions et des inventions créatives, rentables et performantes pour ses clients.

Par ailleurs, la publication d’un rapport permettra d’expliciter comment traduire certaines pratiques commerciales en innovations rentables. En plus d’étudier les innovations qui ont conduit à fabriquer des produits réels, l’équipe de recherche analysera toute une série de statistiques et de données issues des secteurs non-technologiques, tels que l’industrie pharmaceutique par exemple.

Ils analyseront les chances de succès d’une entreprise à commercialiser certaines innovations. Leurs conclusions permettront aux chercheurs de développer des initiatives R&D dans une perspective business et de déterminer dans quelle mesure les innovations peuvent influer sur les bénéfices d’une entreprise.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 22 septembre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur