Réalité augmentée : Asus veut son propre casque HoloLens

AccessoiresPoste de travail
hololens-entreprises
3 3

Alors que l’édition développeur du casque de réalité augmentée HoloLens n’arrivera pas avant 2016, Asus se montre intéressé pour développer sa propre version du casque de Microsoft.

C’est en janvier 2015 que Microsoft dévoilait le casque HoloLens. Évoluant sous une version de Windows 10, il plaçait la barre très haut en termes de potentiel dans le domaine de la réalité augmentée.

Ce potentiel n’arrivera à maturité que d’ici plusieurs années, avait par la suite expliqué Satya Nadella, le P-DG de Microsoft. Pour l’heure, la firme de Redmond va tenter de fédérer une communauté de développeurs rapidement en proposant début 2016 la mouture « Developer Edition » du casque à 3000 dollars.

L’appareil en est encore au stade du prototype et cette première version de HoloLens ciblera avant tout les développeurs et les entreprises. Mais Satya Nadella avait aussi indiqué laconiquement que HoloLens était en partance pour un « voyage de 5 ans ».

Il faut dire que le casque HoloLens est très sophistiqué techniquement. Il embarque un composant dédié baptisé HPU (pour « Holographic Processing Unit »), en plus d’un SoC avec GPU et CPU.

Le HPU traite les données en provenance des capteurs disposés sur le casque permettant de mesurer la position de l’utilisateur ainsi que ses mouvements. Fort de ces informations, HoloLens peut superposer l’image holographique dans le champ de vision du porteur. Des lentilles ont pour tâche de diffuser des rayons lumineux en direction des deux rétines.

Toutefois, Asus pourrait bien entrer dans la danse et permettre à ce type de casque d’arriver sur le marché plus rapidement que prévu.

Lors d’une interview accordée au site CNET, Jonney Smith, le P-DG d’Asus, a déclaré en la présence de Terry Myerson, le vice-président exécutif de la division « Windows and Devices » au sein de Microsoft, que son groupe envisageait sérieusement de développer son propre casque de type HoloLens. La société en serait encore au stade de l’évaluation de ce que pourrait être un tel casque.

Microsoft espère effectivement que sa technologie sera adoptée par de nombreux autres fabricants de PC. « Tout ce que nous faisons au niveau hardware, nous le faisons avec l’idée de faire croître l’écosystème Windows,» explique Terry Myerson. « C’est pourquoi nous pensons à l’idée de créer une catégorie. »

En multipliant les casques de type HoloLens, cela pourrait donner un signal à la communauté des développeurs, les fédérer autour de la technologie et créer un véritable écosystème. Cette taille critique nécessaire à tout projet pourrait bien être atteinte grâce à Asus.

Tout comme la réalité virtuelle, les projets autour de la réalité augmentée ont besoin d’applications pour susciter un réel engouement des professionnels ou du grand public. Concrètement, il s’agira d’applications pour Windows 10 qui permettront au casque autonome d’afficher ces fameux « hologrammes » dans le champ de vision de celui qui le porte.

Pour l’heure, la réalité augmentée a déjà démontré son potentiel dans le secteur pro avec des lunettes telles que celles de Vuzix. Mais il n’existe toujours pas de produit destiné au grand public.

On ne sait d’ailleurs pas si le casque d’Asus sera destiné à ce grand public ou bien cantonné à la communauté plus restreinte des gamers dans sa gamme « Republic of Gamers » qui comprend des PC destinés aux joueurs.

Toujours est-il que le sixième fabricant mondial de PC pourrait démocratiser la technologie au coeur du casque HoloLens de Microsoft.

(Crédit photo @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur