RealNetworks met son lecteur multimédia à disposition des mobiles

Mobilité

Considéré comme le nouvel eldorado, l’Internet mobile a séduit RealNetworks qui propose une plate-forme de téléchargement et de lecture de contenus numériques en direction des PDA et téléphones. Reste à convaincre les producteurs et diffuseurs de contenus du bien-fondé de sa stratégie.

RealNetworks vient de lancer, lundi 5 mai 2003, un nouveau service de diffusion de contenus numériques à destination des appareils mobiles, réservé pour le moment au territoire américain. Une notion de service relativement récente aux Etats-Unis alors qu’elle devient courante au Japon et s’étend en Europe. Pour le moment, seuls les Pocket PC, les PDA sous Palm OS 5 (Zire 71 et Tungsten) et le téléphone mobile Nokia 3650 supportent le RealOne Mobile Guide, la plate-forme de téléchargement et de lecture des contenus audiovisuels. RealNetworks assure que d’autres périphériques mobiles, notamment du côté de Siemens et Samsung, accepteront sa plate-forme dans le courant de l’année. L’entreprise bénéficie du soutien des opérateurs AT&T Wireless, Cingular et T-Mobile qui délivreront les contenus de CNET Radio, Fox Wire, Virgin Record et iFilm notamment via un réseau téléphonique 2,5G (l’équivalent du GPRS). Informations, courts-métrages et bandes-annonces constituent l’essentiel de ce programme de diffusion de contenus numériques. Au lancement de la plate-forme mobile, RealNetworks associe également le RealOne Mobile On-ramp, un système d’encodage et de gestion de contenu à l’adresse des producteurs et diffuseurs.

Un pari risqué

Autrement dit, RealNetworks tente de faire avec les appareils mobiles ce qu’il avait réussi aux débuts du Web : proposer une plate-forme de production/diffusion et son lecteur pour tenter de s’accaparer un marché jugé prometteur. Si RealNetworks avait été précurseur en ce sens sur le Net, il a rapidement été rejoint par Microsoft et ses produits Windows Media qui, aujourd’hui, s’imposent auprès de nombreux industriels de la musique et du cinéma (voir édition du 4 avril 2003). Outre ce sérieux concurrent, RealNetworks devra convaincre les producteurs qu’ils peuvent tirer profit de ses plates-formes en faisant payer la diffusion des contenus via les réseaux téléphoniques de nouvelle génération. Un pari d’autant plus risqué que les acteurs de cette industrie ont plus ou moins été échaudés par l’expérience Internet. Mais le développement d’outils de diffusion de contenus numériques étant son modèle économique, la société n’a d’autre choix que d’enrichir son catalogue de produits tout en essayant d’arriver le premier sur le marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur