Recherche : Google bloque certains mots-clés liés au piratage

Mobilité

Sur son moteur de recherche, Google a décidé de bloquer la saisie semi-automatique de mots-clés liés au téléchargement illégal, comme “Torrent”, “RapidShare” ou “MegaUpload”.

Google fait son Hadopi en « bridant » la saisie semi-automatique des mots-clés, une fonctionnalité disponible sur son moteur de recherche.

En effet, la firme de Mountain View a décidé de désactiver la saisie semi-automatique de certains mots, se rapportant, de près ou de loin, au téléchargement illégal.

Des termes qui permettent aux internautes de partager des vidéos comme « Torrent » et associés (« BitTorrent » par exemple), « MegaUpload » ou encore « RapidShare »  ne figurent désormais plus dans les suggestions de recherche du moteur Google.

“Bien qu’il soit difficile d’identifier de manière certaine les termes utilisés pour trouver des fichiers soumis au droit d’auteur, nous ferons de notre mieux pour bloquer les termes les plus couramment utilisés dans ce but”, avait expliqué le groupe Internet fin 2010, rapporte LeMonde.fr.

Toutefois, les résultats liés à mots-clés sont toujours répertoriés par le moteur de recherche, à condition de taper à la main l’intégralité du mot dans la barre de recherche.

Seul problème : si ces services exclus de la saisie semi-automatique par Google peuvent servir à l’échange et au téléchargement de contenus piratés, ils permettent également de s’échanger des fichiers légaux, sans outrepasser la loi…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur