Recherche en ligne : le Japon donne son feu vert à l’accord Yahoo Japan-Google

Cloud

Les autorités japonaises de la concurrence viennent de valider l’accord noué cet été entre Yahoo Japan et Google. Google Search deviendra le moteur de recherche par défaut du portail Yahoo au Japon.

Les autorités nippones de la concurrence ont officiellement validé l’accord noué cet été entre Yahoo et Google au Japon.

Ainsi, Google Search va devenir le moteur de recherche de référence de Yahoo Japan.

Si cette validation des autorités japonaises arrive aussi tard, c’est que le spécialiste du e-commerce nippon Rakuten, qui a récemment acquis le groupe Internet PriceMinister, avait déposé il y a quelques semaines un recours devant l’autorité de la concurrence, estimant que le partenariat entre Google et Yahoo Japan risquait d’entraîner une situation de monopole sur l’archipel, où le jeu de la concurrence se serait ainsi retrouvé faussé.

Yahoo Japan s’octroie une part d’environ 60% sur le marché de la recherche en ligne au Japon, contre “seulement” environ 30% pour le moteur de la firme de Mountain View.

Cet accord est un moyen fiable  pour Google de s’installer durablement sur le marché japonais et de pouvoir engendrer de nouveaux revenus, grâce notamment à la publicité en ligne, puisque le portail de services Web Yahoo Japan reste le moteur de recherche le plus utilisé par les internautes japonais, loin devant Google Search, démentant ainsi les chiffres mondiaux des parts de marché de la recherche en ligne.

Le succès de Yahoo Japan s’explique notamment par le fait que le groupe Internet américain a conclu il y a quelques années un accord avec le puissant opérateur télécoms nippon Softbank.

Aujourd’hui, le portail Yahoo Japan appartient à 35% à Yahoo et en majorité à Softbank, à hauteur de 40%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur