Recherche en ligne : Yahoo s’offre les services de Google au Japon

Cloud

Google va devenir le moteur de recherche de référence de Yahoo Japan, le portail le plus plébiscité actuellement par les internautes nippons en matière de recherche en ligne.

Google et Yahoo trouvent un terrain d’entente dans le domaine de la recherche en ligne… au Japon. Google Search va ainsi devenir le moteur de recherche par défaut de Yahoo Japan.

Ce partenariat est un bon moyen pour Google de s’installer durablement sur le marché japonais et de pouvoir engendrer de nouveaux revenus, grâce notamment à la publicité en ligne : le portail de services Web Yahoo Japan est en effet le moteur de recherche le plus utilisé par les Nippons, loin devant Google Search, démentant ainsi les chiffres mondiaux des parts de marché de la recherche en ligne.

Au japon, Yahoo Japan s’octroie une part de 57% sur le marché de la recherche en ligne, contre 31% pour le moteur de la firme de Mountain View, alors que Google reste le leader mondial dans ce domaine, avec une part de marché estimée à 69,7% au deuxième trimestre par Strategy Analytics, devant Yahoo (5,4%) et Bing de Microsoft (4,8%).

Le succès de Yahoo Japan s’explique notamment par le fait que le groupe Internet américain avait conclu il y a quelques années un accord avec le puissant opérateur télécoms nippon Softbank.

Aujourd’hui, le portail Yahoo Japan appartient à 35% à Yahoo et en majorité à Softbank, à hauteur de 40%.

“Dans le cas du Japon, nous avons réfléchi à diverses options et en avons conclu que Google représentait la meilleure solution pour la croissance de Yahoo Japan”, a précisé Masahiro Inoue, le P-DG de Yahoo Japan, rapporte l’AFP. Il a également précisé avoir reçu l’accord du co-fondateur de Yahoo, Jerry Yang, membre du conseil d’administration du portail nippon.

La branche japonaise de Yahoo n’est donc par concernée par l’accord signé à l’été 2009 entre le groupe américain et Microsoft dans le domaine de la recherche sur Internet et sur la publicité en ligne.

Rappelons que Yahoo s’engage ainsi à implémenter sur ses sites Web des algorithmes du moteur de recherche Bing.com de Microsoft. En outre, dans le domaine de la publicité, Yahoo se chargera de gérer les plates-formes publicitaires des deux firmes pour la gestion des programmes des liens sponsorisés, mais pas pour la gestion de la partie “display” (affichage comme les bannières publicitaires).

Valable aux Etats-Unis et dans 60 autres pays, ces migrations technologiques vont commencer à être déployées début 2011 en Amérique du Nord, pour une finalisation à l’international prévue à la mi-2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur