Reconnaissance vocale : Siri dans l’oeil d’Iris

EntrepriseMobilitéOS mobiles
Android recherche vocale

Développeur de l’outil de reconnaissance vocale Iris (Android), Dexetra s’offre les services de ChaCha, société éditrice d’un algorithme de questions-réponses.

L’outil de reconnaissance vocale Iris voit sa base de données élargie en vertu d’un partenariat entre son éditeur et ChaCha, un algorithme de questions-réponses.

Orpheline d’une spontanéité et d’une intelligence qui la relèguent encore, à l’heure actuelle, à des années-lumière de Siri, l’application dédiée aux smartphones Android se cherche sans ambages une crédibilité qui lui fait encore défaut.

Ce coup de pouce de la part de son développeur (l’indien Dexetra) devrait apporter une considérable valeur ajoutée à un produit dont les domaines d’application s’en verront démultipliés.

Les sollicitations vocales de l’utilisateur transiteront désormais jusqu’à un serveur centralisé (le savoir artificiel d’Iris est trop dense pour envisager de l’héberger tout entier dans un terminal mobile), suivant le modèle instigué par Apple.

A la clé, une pertinence accrue dans la délivrance de réponses aux requêtes des mobinautes. Et ce soupçon de bons sens qui limitait jusqu’alors le potentiel d’interprétation du langage naturel.

Développé en quelques heures, fort d’un investissement moindre (tout au contraire de Siri), Iris a su tirer son épingle du jeu face à un arsenal de solutions alternatives et s’imposer comme un produit d’avenir.

Mais avant même de s’atteler à déboulonner un iPhone 4S prétendument indétrônable, il lui faudra composer avec d’autres solutions telles que Nuance et ses dérivés basés sur Dragon Dictation.

Reste que Narayan Babu, dirigeant de Dexetra, estime précieux le concours de ChaCha.

Un tel partenariat relève tout autant d’un bénéfice que d’un véritable honneur de travailler en compagnie de ChaCha“, déclare ainsi l’intéressé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur