Record d’audience pour la ‘keynote’ de Jobs

Mobilité

Apple a battu un record mardi 9 janvier : le show d’introduction de MacWorld San Francisco, présenté par son habituel et charismatique présentateur, Steve Jobs, a attiré plus de 5 000 spectateurs “physiques”, mais également et concurremment 35 407 visiteurs virtuels. A comparer avec les 9 millions de Madonna ?

C’est Akamai qui le dit : si personne n’est sûr du nombre de personnes véritablement présentes dans la salle de conférence du Moscone Center où le CEO d’Apple a remis à l’heure les pendules de Cupertino, le débit généré par les spectateurs virtuels était de 5,3 Gbit/s, réunissant en simultané jusqu’à 35 407 personnes. Il s’agit là du nouveau record à battre pour une émission programmée sur le Web, selon Akamai, l’un des spécialistes du support des directs sur Internet (voir édition du 25 juillet 2000).

Le précédent record était de quelque 21 000 surfeurs simultanés et était également détenu par? Steve Jobs “en concert” à MacWorld New-York. Mais où est donc Madonna ? Avec 9 millions de visiteurs, chiffre retenu par MSN pour son concert anglais, la star paraît tenir le haut du pavé des diffusions en live sur Internet. Mais de nombreux observateurs et professionnels – dont Neil Mason de la revue New Musical Express, interrogé par CNN à l’issue du concert – s’interrogent sur la validité de ces chiffres au regard de la qualité perçue, sans parler de la qualité effective. Matthew Bingham, le directeur d’une autre revue anglaise, The Net Magazine, estime que près de 90 % des webspectateurs ont dus être déçus par cette prestation. Même avec un excellent matériel et à haut débit, la retransmission saccadée ne s’apparentait pas à une émission en live. La performance reste donc particulièrement sujette à caution malgré l’enthousiasme qu’elle a suscité auprès des fans de Madonna qui s’était déjà essayée au Web mais avec QuickTime (voir édition du 20 septembre 2000).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur