Red Hat et Novell prennent du grade chez IBM

Cloud

IBM intensifie ses alliances avec deux éditeurs majeurs de Linux afin de répondre efficacement aux demandes des marchés émergents.

IBM a annoncé, mercredi 14 décembre, avoir intégré Rad Hat et Novell dans son programme Strategic Alliance, qui constitue le plus haut niveau de partenariat dans la politique d’alliances d’IBM. Autrement dit, Red Hat et Novell sont élevés au rang de partenaires stratégiques dans la conquête des marchés open source. Les pays principalement visés par l’alliance sont ceux qui s’intéressent de près au modèle du logiciel libre comme le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et la Corée du Sud, indique IBM. Ce partenariat simplifiera l’accès à une solution matérielle et logicielle ainsi qu’aux services associés. Pour le client final séduit par l’environnement Linux, l’opération se traduira donc par un dialogue avec un interlocuteur unique, IBM en l’occurrence. Le constructeur commercialisera des serveurs, des solutions middleware et des services d’assistance en ligne pour des machines (IBM ou autres) fonctionnant sur des plates-formes Red Hat ou Novell – ce dernier éditant la distribution Suse Linux suite au rachat de l’éditeur allemand (voir édition du 5 novembre 2003). Le partenariat entend également porter sur les opérations de marketing et sur la logistique liées à la vente (canaux de distribution, revendeurs, etc.) Renforcer IBM sur l’open source En retour, Novell s’engage à intégrer l’application serveur J2EE Apache Geronimo dans sa distribution Suse Linux Enterprise Server, en complément du module de base de données Apache Derby présent dans Suse Linux 10.0 (voir édition du 7 octobre 2005). Cette approche permettra aux clients de construire des architectures orientées services (SOA) sur serveurs J2EE. De son côté, Red Hat s’attachera à certifier WebSphere Community Edition, le serveur d’applications sous J2EE d’IBM basé sur Geronimo, tout en soutenant les efforts d’IBM à promouvoir le serveur d’applications à code source ouvert de la fondation Apache. Cet ensemble d’alliances stratégiques vise au final à renforcer la position d’IBM sur le marché de l’open source, auquel Big Blue a commencé à s’intéresser il y a six ans. Selon IDC, le marché qui se développe autour de Linux croît de 26 % par an et devrait dépasser les 35 milliards de dollars en 2008. Selon le cabinet Gartner, IBM serait l’acteur dominant de ce marché avec 29,7 % des parts, en progression de 32 % par an. Sun et Oracle décline l’offre Database Pack sur le marché françaisParallèlement à l’annonce d’IBM, Sun Microsystems et Oracle viennent à leur tour de signer des accords de partenariats pour la France. Selon les termes de l’accord, dévoilé le 13 décembre dernier, Sun intégrera la solution Oracle Database 10g sur ses baies de disques Storedge 3310 et ses serveurs Sun Fire x64 (basés sur le processeur AMD Opteron, voir édition du 12 septembre 2005) fonctionnant sous le système d’exploitation Solaris 10 ou un Linux standard. Baptisé Data Pack, cet ensemble d’offres “packagées” reprend les solutions proposées sur le marché américain sous la dénomination Database Packs, qui “remporte un franc succès” selon le communiqué commun des deux entreprises.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur