Red Hat lance une offre pré-configurée mêlant un OS et des applications

Cloud

Dans le jargon de Red Hat, cela s’appelle un produit de type “appliance
logiciel virtuel”, qui sort en collaboration avec Sybase.

Red Hat s’est associé à l’éditeur de bases de données Sybase pour développer son premier produit de type “appliance logiciel virtuel”. L’editeur de la distribution Linux espère à l’avenir signer des partenariats avec d’autres éditeurs de logiciels.

L’appliance offre une version pré-configurée de la base de données combinée au système d’exploitation Red Hat Enterprise Server 5 Advanced Platform. Les utilisateurs auront la possibilité de télécharger l’appliance directement dans un compartiment virtuel.

Les appliances consistent traditionnellement en des regroupements de produits matériels et logiciels. C’est le cas par exemple de l’appliance Google Search qui permet aux entreprises de passer au crible les données d’entreprise ou les appareils électroniques grand public. Sur le marché logiciel, le terme peut également faire référence à une offre préconfigurée regroupant un système d’exploitation et des applications.

A l’heure actuelle, l’installation et la configuration des applications Red Hat et Sybase s’effectuent manuellement. Cela oblige les services informatiques des grandes entreprises à renoncer aux configurations uniques pour chaque serveur qui doivent être testées à chaque installation de correctif ou à chaque mise à jour de serveur.

Ce système a déjà encouragé un grand nombre d’organisations à standardiser certaines images utilisées à travers plusieurs applications. Le passage aux appliances virtuelles n’est finalement que le simple prolongement de cette tendance, à en croire les deux sociétés.

Si une appliance pré-packagée n’offre pas des performances aussi bonnes qu’un système hautement optimisé, elle permet de ne plus avoir à tester individuellement chaque système avant l’installation des mises à jour, a souligné Raj Nathan, directeur marketing de Sybase, au cours d’une conférence de presse du sommet Red Hat de San Diego.

“Les [utilisateurs] peuvent désormais bénéficier d’une image pré-packagée (1) disant : “Voici tous les paramètres qui ont été définis. Collez-les simplement dans votre installation matérielle.” Même si votre application n’exploite pas ses capacités optimales, elle fonctionnera suffisamment bien pour vous permettre d’économiser sur le travail d’adaptation à chaque environnement,” a-t-il déclaré.

L’idée d’appliances logicielles virtuelles n’est pas nouvelle, loin s’en faut. Lorsqu’elle est déployée dans un environnement de virtualisation, la technologie ne nécessite absolument aucune configuration.

rPath est spécialisée dans le développement de distributions Linux adaptées à des applications spécifiques “maisons” pour des sociétés clientes. La start-up a ainsi mis au point une appliance pour l’éditeur de bases de données Ingres.

Les appliances de rPath sont configurées de manière à garantir des performances optimales pour l’application visée et sont débarrassées de tout composant inutile afin d’en réduire la taille et de limiter la surface d’attaque du logiciel.

Red Hat préfère pour sa part offrir un système d’exploitation à usage général, estimant que le choix d’une autre stratégie entacherait la valeur de test et de certification standard de Red Hat.

“Nous pouvons délivrer un certain degré d’offre sur mesure, mais nous n’allons pas créer un fork pour Linux (2)”, déclare Scott Crenshaw, en qualité de vice-president for Enterprise Linux Chez Red Hat.

Avec la mise sur le marché de l’appliance, de nouveaux enjeux apparaissent. Par exemple, la base de données Sybase est un logiciel propriétaire qui fait l’objet d’une commercialisation sous licence tandis que Red Hat a opté pour un système d’abonnement.

Les deux compagnies doivent également réfléchit à la manière de favoriser la migration de leurs clients existants vers l’appliance. La tarification et le système de licence devront être dévoilés d’ici fin 2007 lorsque “l’outil appliance logiciel” sera vraiment lancé.

(1) Que signifie la notion de “pre-packaged image” dans le cadre d’une appliance ou dans un contexte de virtualisation ? Il s’agit d’une image pré-packagée d’un système d’exploitation ou d’un environnement. Cela permet de télécharger les appliances sans se soucier du téléchargement des images ISO ou de graver un CD.

(2) Projet ayant dérivé (fork = fourche) d’un projet original

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 11 mai 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur