Régions et haut débit (3) : Adista veut nouer une relation de proximité à l’échelle nationale

Mobilité

Fin de notre tour d’horizon de fournisseurs d’accès régionaux qui poussent grâce aux réseaux haut débit financés par les collectivités.

Après avoir scruté Proximao (“qui veut irriguer le Limousin”) puis Wizéo (“opérateur SOS zones blanches”),Vnunet.fr porte son attention sur l’opérateur nancéen Adista. Face aux poids lourds que sont Orange Business, Neuf Cegetel ou encore Completel, cet opérateur indépendant développe un réseau d’agences en province avec points de présence (POP). La proximité est son premier argument pour fidéliser et séduire de nouveaux clients, essentiellement PMI-PME et collectivités. Une nouvelle fois, les réseaux d’initiatives publiques font partie intégrante des outils qui permettent au prestataire de fournir des services compétitifs avec une maitrise technique qui n’a rien à envier aux concurrents plus importants. Entretien avec Pascal Caumont, directeur technique d’Adista, réalisé le 13 mai 2008.

Vnunet.fr: Pouvez-vous nous présenter votre société ?
Pascal Caumont: Adista est la marque commerciale sous laquelle RMI Informatique commercialise son offre Télécom et services. RMI, dirigée par Gilles Caumont, a été créée à Nancy en 1981 et emploie une soixantaine de personnes pour un chiffre d’affaires en 2007 de 11,76 millions d’euros (+12,7% par rapport à 2006). L’activité “télécom et services”, portée par Adista, a été initialisée en 1998 et représente aujourd’hui plus 50% du chiffre d’affaires. Adista dispose d’implantations techniques et commerciales (Nancy, Bordeaux, Strasbourg, Clermont-Ferrand, Caen, Périgueux, Orléans, Bourges, Metz, Saint Lô). Plusieurs autres sites seront opérationnels dans les mois à venir, dans le cadre d’un plan de développement actuellement en cours. Nous sommes accompagné par un financement de 2,75 millions d’euros monté avec des investisseurs institutionnels : CIC Finance, FIP gérés par CM CIC Capital privé et ILP.

Vnunet.fr: Quels services proposez-vous ?
Pascal Caumont: Nous avons acquis de l’expérience depuis 1998 dans la fourniture de services par la combinaison d’un savoir-faire historique en intégration de systèmes informatiques et d’un statut d’opérateur télécoms. Cela permet une exploitation optimale des réseaux haut débit mis en place par les collectivités locales et de l’ensemble de l’offre de gros disponible sur le marché. L’offre proposée par Adista se compose d’un ensemble de services fournis aux clients par l’intermédiaire de liens de télécommunications. Ces services peuvent être simples comme par exemple réalisation de l’interconnexion d’agences avec un site central (VPN MPLS), accès au système d’information depuis des PC/PDA/téléphones, fourniture de téléphonie en VoIP, accès Internet avec ou sans filtrage, télé-sauvegarde ou plus complexes comme les infrastructures d’hébergements spécifiques, PRA (plan de reprise d’activité) voir même l’externalisation complète du système informatique.

Vnunet.fr : pour quelles cibles de clients ?
Pascal Caumont : Nous visons essentiellement des PME et des collectivités territoriales, qui sont sensibles à la problématique de l’externalisation – totale ou partielle – des infrastructures informatiques. L’approche forfaitaire (X euros mensuel par poste de travail) est également bien perçue par les dirigeants de PME qui souhaitent se concentrer sur leur activité opérationnelle.

Vnunet.fr : Développer une activité d’opérateur local sur un marché qui se concentre, n’est-ce pas risqué ?
Pascal Caumont: La vision de la société est celle d’un opérateur de proximité avec un déploiement national. Adista combine en effet une relation de proximité par la création d’agences locales avec une activité commerciale, une implantation technique (POP) et une centralisation de la production des services, sur deux sites d’hébergements. Cette centralisation est nécessaire pour la compétitivité économique des offres en raison des montants d’investissement importants et aux gains de productivité liés aux facteurs d’échelle. Sur notre site de Nancy, nous venons de mettre en service de nouvelles salles d’hébergement dotées d’installations optimisées pour l’utilisation de serveurs lames et des techniques de virtualisation (refroidissement des racks par eau glacée, baies SAN répliquées en technologie Fiber Channel…).

Vnunet.fr: Selon vous, un opérateur local doit donc impérativement envisager de se déployer sur plusieurs régions ?
Pascal Caumont: L’équilibre économique d’un opérateur local sur une seule zone d’action nous parait impossible si on souhaite proposer une palette de services suffisamment étendue et un niveau de service élevé. Ceci est indispensable pour proposer, par exemple, une externalisation complète d’un système d’information ou des plans de reprises informatiques (PRI) ou plans de reprises d’activités (PRA). Le montant global du plan de développement d’Adista s’élève à 3,5 millions d’euros.

Vnunet.fr: Sans les réseaux mis en place par les collectivités dans le cadre de délégation de service public, auriez-vous pu connaître une telle croissance ?
Pascal Caumont: La réponse est clairement négative pour une entreprise de taille locale, compte tenu des besoins financiers pour mettre en place un réseau propre. Le coût des offres de gros proposées par France Télécom avec notamment CE2O (Collecte Ethernet Optique Opérateur), est trop élevé pour pouvoir permettre le décollage d’une offre de services externalisés ou même de simple accès Internet très haut-débit pour les PME et les collectivités territoriales. Très peu d’offres alternatives existent sauf sur des zones particulières comme Paris.

Vnunet.fr: Quel avenir pour Adista ?
Pascal Caumont:Le plan de développement géographique en cours permettra, à son terme, à Adista de disposer d’une quinzaine d’agences réparties sur l’ensemble du territoire métropolitain. L’objectif est de continuer à développer l’offre de services disponibles en intégrant toutes les nouvelles opportunités liées à l’évolution de la technologie : intégration des accès mobiles 3G/3G+, vidéo surveillance IP, Visioconférence et téléphonie unifiée, optimisation des flux Wan … La production de cette gamme de services sera basée sur la poursuite de notre investissement dans les domaines-clés de la virtualisation (serveurs et postes clients), des technologies de stockage innovantes ainsi que des outils de provisionning et supervision évolués.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur