Réorganisation Microsoft : les “fonctions” passent avant les divisions

ManagementNominationsPoste de travailRégulationsSystèmes d'exploitation
steve-ballmer-microsoft

Steve Ballmer refond la structure du groupe Microsoft pour essayer de gagner en performance, flexibilité et rapidité d’exécution autour des “terminaux et des services”.

Microsoft change de configuration.

Steve Ballmer vient de présenter officiellement la nouvelle organisation du groupe, après des mois de réflexions.

A travers une lettre ouverte à ses employés dans le monde, il décrit la stratégie et les nouvelles strates de directions mises en place pour parvenir aux objectifs fixés.

Ce nouveau dispositif est censé accélérer la prise de précisions et favoriser un équilibre entre “attente des consommateurs” et “impératifs de business”.

Dans le prolongement de son axe “terminaux et services” érigé comme boussole  l’an dernier, le CEO de Microsoft veut aligner l’organisation à la stratégie groupe. Et écarter l’image d’une “collection de stratégie par divisions”.

“Bien que nous développons de multiples terminaux et services (…), une stratégie à noyau unique nous poussera à définir des objectifs partagés par tous ce que nous faisons”, explique Steve Ballmer.

Et les gammes de produits ne manquent pas : Windows, Windows Phone, Xbox, Surface, Office 365, Bing, Skype, Dynamics, Azure et les serveurs…

Et c’est ici que les grandes manœuvres commencent avec une réorganisation de Microsoft par “fonctions” : Ingénierie (incluant approvisionnement et data center), Marketing, Business Développement et Evangélisme, Stratégie avancée et recherche, Finance, Ressources humaines, Juridique et direction “opérationnel” (COO, couvrant l’activité terrain, le support, les opérations commerciales et l’IT).

“Nous devons améliorer tous les aspects du business”, décrète Steve Ballmer.

Dans le domaine du développement logiciel, précisons que quatre périmètres ont été déterminés : système d’exploitation, les applications, le cloud et les terminaux.

Du coup, le top management et les prérogatives de chaque responsable de division sont redessinées pour se rapprocher de l’organisation par fonctions esquissée.

Des managers comme Julie Larson-Green (Windows), Tony Bates (Skype) ou Qi Lu (Online Services) sont concernés en premier lieu.

En fait, c’est une recomposition quasi-complète des missions qui est menée sous la houlette de Steve Ballmer (voir tableau ci-dessous).

Dans les mouvements particuliers signalés, Kurt DelBene, qui a largement contribué à l’évolution de la suite bureautique Office, quitte Microsoft.

Mais le COO Kevin Turner garde ses fonctions dans le nouvel organigramme (“direction opérationnel”). Tout comme Kirill Tatarinov qui garde la main sur Dynamics.

Craig Mundie, ex-Directeur Recherche et Stratégie chez Microsoft qui avait pris la casquette de conseiller auprès la direction, va se “concentrer sur un projet spécial pour Steve Ballmer” jusqu’à la fin de l’année (tiens tiens).

“A la fin de l’année calendaire 2014, il quittera le groupe.”

Pour finir l’exposé de la nouvelle organisation, Steve Ballmer synthétise les transformations : une meilleure innovation et exécution à travers la stratégie, les objectifs, la discipline et la cohérence de l’ingénierie.

Avec une telle prose, le CEO de Microsoft n’a plus qu’à écrire un livre sur le management façon Jack Welsh (célèbre patron qui a dirigé General Electric entre 1981 et 2001).

La nouvelle organisation “Fonctions” de Microsoft

Operating Systems Engineering Group Terry Myerson
Devices and Studios Engineering Group Julie Larson-Green
Applications and Services Engineering Group Qi Lu
Cloud and Enterprise Engineering Group Satya Nadella
Dynamics Kirill Tatarinov
Advanced Strategy and Research Group Eric Rudder
Marketing Group Tami Reller
Business Development and Evangelism Group Tony Bates

Source : Microsoft, juillet 2013


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur