Réseaux 4G : les femtocellules pourraient venir au secours du WiMax

4GMobilité

Les points d’accès pour les réseaux sans fil de dernière génération, appelés femtocellules, pourraient également s’adapter, après la 3G, à la technologie WiMax.

Le Femto Forum et le WiMax Forum travaillent actuellement main dans la main afin de mettre au point plusieurs spécifications pour aboutir au développement de femtocellules dédiées au WiMax.

Actuellement utilisés pour les réseaux 3G, les femtocellules consistent en des points d’accès permettant de créer des mini-réseaux via une connexion haut débit IP standard de type ADSL, directement au domicile des abonnés ou dans les entreprises. Elles se matérialisent sous la forme de petits appareils plug-and-play de faible puissance, qui offrent une couverture 3G localisée et une capacité dédiée en utilisant la connexion haut débit de l’abonné comme liaison.

Cette collaboration a été annoncée lors du congrès annuel organisé par le WiMax Forum ces jours-ci à Amsterdam. “Les opérateurs et les industriels du secteur misent beaucoup sur l’utilisation de femtocellules pour étendre la couverture réseau du WiMax et les possibilités de déploiement. Cette technologie leur permettrait également de conserver une continuité de service de point à point”, précise Ron Resnick, le président-directeur général du WiMax Forum.

“Les spécifications liées au WiMax seront proposées par les produits portant la certification WiMax Forum Certified, qui garantie notamment l’interopérabilité entre ces produits. Nous attendons avec impatience les possibilités de collaboration que proposera le Femto Forum pour permettre à nos propres spécifications d’être examinés par ce consortium, et ainsi pouvoir mettre en place les meilleures pratiques liées au déploiement de ces points d’accès pour créer des mini-réseaux WiMax”, ajoute-t-il.

“Les femtocellules devraient devenir un outil poussant pour les opérateurs WiMax. En augmentant significativement le nombre de cellules dans un réseau sans fil utilisant la technologie de femtocellules, les opérateurs pourront fournir un service de meilleure qualité à leurs clients”, explique Simon Saunders, le président du Femto Forum.

“En outre, les femtocellules peuvent s’adapter à n’importe quel type de réseau sans fil haut débile mobile autorisé, qu’il s’agisse de la 3G, du LTE (Long Terme Evolution – avant 4G, NDLR), ou du WiMax”, précise-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur