Résultats : Alcatel-Lucent reste en zone rouge

BourseEntrepriseRégulations
alcatel-lucent-resultats-financiers-T1-2013

L’équipementier réseaux télécoms français affiche une perte nette de 353 millions d’euros au premier trimestre 2013. Le nouveau DG Michel Combes devra prendre de nouvelles mesures fortes.

Michel Combes, nouveau Directeur général d’Alcatel-Lucent, va-t-il parvenir à stopper le cycle des restructurations permanentes ?

Pour redresser la barre après une année noire en 2012 et le départ de Ben Verwaayen confirmé en février dernier, un nouveau cycle de mesures fortes est attendu.

Les résultats du premier trimestre 2013 montrent le chemin qui reste à parcourir pour assainir les comptes.

En juin, le nouveau patron devrait présenter le nouveau cap pour l’équipementier réseaux télécoms français dans un secteur concurrentiel.

Inutile de se voiler la face : Alcatel-Lucent a besoin d’un (nouveau ?) électrochoc.

Certes, le chiffre d’affaires est en hausse de 0,6% (3,226 milliards d’euros).

Avec des performances mitigées en fonction des divisions de la principale ligne de produits Réseaux & Plateformes (2,713 milliards d’euros au premier trimestre 2013, + 4,2% par rapport au premier trimestre 2012, mais -21,2% par rapport au T4 2012) : hausse de 6,3% des revenus de la division IP, baisse de 15,6% du CA de la division optique, hausse de 4,9% de la division activités mobiles (malgré un niveau record du business LTE aux Etats-Unis), hausse de 8,6% des revenus de la division réseaux fixes…

Plus inquiétant : la part de la perte nette s’est vraiment creusée au cours du premier trimestre 2013 (-353 millions d’euros) alors que le groupe affichait encore un bénéfice de 259 millions d’euros il y a un an.

Selon Les Echos, le groupe a brûlé 505 millions d’euros de cash sur les trois derniers mois alors qu’il consommait jusqu’à présent un montant global de 700 millions d’euros sur un an.

Il faut donc poursuivre les efforts de rationalisation des activités et probablement revoir le périmètre global (sans doute des nouvelles cessions de services dans la division Alcatel-Lucent Entreprise).

Dans le courant de l’été 2012, le groupe avait lancé un énième plan de restructuration (via le Programme Performance) comprenant un important volet de suppressions de postes : 5500 dans le monde (dont 1353 en France d’ici fin 2013) sur un effectif global de 76 000 collaborateurs).

Michel Combe ne cache pas qu’il faut impérativement redresser les finances : “Le free cash flow reste un challenge. Un accent tout particulier va être mis sur la gestion du besoin de fonds de roulement pour inverser une partie de son impact négatif au premier trimestre.”

Tout en poursuivant via le communiqué financier : “Nous sommes en train de revoir activement les activités du Groupe et notre modèle opérationnel pour définir les conditions de création de valeur dans le futur.”

La review stratégique devrait être présentée en juin.

Au NYSE, le cours d’Alcatel-Lucent dépasse à peine la barre de l’euro (+0,28% en fin de matinée).

—————–

Quiz : Connaissez-vous vraiment la 4G ?

—————

Credit photo : Alcatel-Lucent – Mobile World Congress 2013


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur