Résultats Amazon : un effet Whole Foods et un cloud toujours en croissance

CloudE-commerceMarketing
resultats-amazon-t3-2017

Amazon parvient à compenser, grâce au cloud et à la contribution de Whole Foods Market, des investissements en croissance sur son cœur d’activité e-commerce.

Il y a du nouveau dans la communication financière d’Amazon.

Les résultats de la firme américaine pour le 3e trimestre 2017 comprennent une ligne supplémentaire relative aux ventes « en magasins physiques ».

Le chiffre d’affaires associé (1,276 milliard de dollars) provient de la chaîne de magasins bio Whole Foods Market, dont Amazon a officiellement fait l’acquisition au mois d’août, pour plus de 13 milliards de dollars.

En incluant ces revenus, ainsi que 124 millions de dollars liés à l’évolution favorable des taux de change, le C.A. global sur le trimestre s’élève à 43,744 milliards de dollars, en hausse de 34 % d’une année sur l’autre.

Pour la première fois dans l’historique du groupe de Jeff Bezos, le segment des services capte plus d’un tiers des revenus (+ 44 % sur un an,  14,976 milliards de dollars).

amazon-repartition-ca-t3-2017Y est intégrée l’activité de la branche Amazon Web Services, qui franchit encore un palier en dégageant un résultat d’exploitation de 1,171 milliard de dollars (+ 36 %), sur un chiffre d’affaires de 4,584 milliards (+ 42 %).

Sur 12 mois glissants, le business du cloud représente près de 16 milliards de dollars – à comparer aux quelque 20 milliards que Microsoft affirme avoir dégagés sur la même période.

Le segment des services comprend aussi le programme de fidélité Amazon Prime, pour lequel aucune donnée n’est communiquée : il est inclus dans un sous-segment plus large qui comprend les services par abonnement, hors AWS (2,441 milliards de dollars, + 59 % en un an).

Quand le cloud nourrit l’e-commerce

L’Amérique du Nord – définie comme le Canada et États-Unis – reste le principal poste de revenus, à 25,446 milliards de dollars (+ 35 %), pour un résultat d’exploitation néanmoins divisé par deux, à 112 millions.

Les pertes d’exploitation se creusent également à l’international, à 936 millions de dollars sur un C.A. de 13,714 milliards (+ 29 %).

Les coûts augmentent sensiblement sur la partie expédition : + 39 %, à 5,401 milliards de dollars, alors même que le nombre d’articles commandés ne progresse que de 25 % dans le même temps – hors Whole Foods Market.

Déduction faite de dépenses d’exploitation en hausse sur le marketing (+ 43 %) comme sur le volet « technologie et contenus » (+ 44 %), le résultat opérationnel s’établit à 347 millions de dollars, essentiellement grâce aux performances du cloud. Après impôts, le résultat net est stable, à 256 millions de dollars, soit 53 cents par action.

Amazon dispose, au 30 septembre 2017, de près de 13 milliards de dollars de liquidités. S’y ajoutent des revenus différés à hauteur de plus de 5 milliards de dollars.

Le trimestre aura été marqué par le lancement, dans plusieurs pays d’Europe dont la France, de l’offre de streaming Amazon Music Unlimited.

La technologie Alexa a quant à elle débarqué en Inde et au Japon, tout en bénéficiant d’intégrations avec les produits Sonos et les véhicules BMW. La gamme d’assistants Echo a été élargie en parallèle avec cinq nouveaux modèles.

Sur la partie cloud, on relèvera l’extension de la facturation à la seconde à davantage de services et le lancement d’offres parmi lesquelles Glue (extraction, transformation et chargement de données) et Macie (exploitation du machine learning pour prévenir la perte de données).

Crédit photo : Amazon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur