Résultats Apple : la Chine malgré l’iPad

MacMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes
resultats-apple-t1-2015

Le recul des ventes d’iPad enregistré par Apple sur la période hivernale est compensé par une croissance fulgurante en Chine, essentiellement grâce à l’iPhone.

Ventes en nette progression pour l’iPhone avec une augmentation du revenu moyen par appareil, chiffre d’affaires record pour l’App Store et les services annexes, positionnement stratégique sur le marché chinois : les investisseurs ont positivement accueilli les indicateurs communiqués par Apple dans le bilan financier du 2e trimestre de son exercice fiscal 2015 décalé.

Ce jeudi, dans les échanges d’après-Bourse, l’action de la multinationale américaine a atteint les 134,42 dollars (+ 1,33 %), pour une capitalisation supérieure à 760 milliards de dollars.

Après avoir affolé les compteurs pendant la période automnale, Apple était attendu au tournant. La firme a répondu présente, surpassant les attentes des analystes aussi bien en termes de chiffre d’affaires (+ 27,2 % sur un an, à 58,01 milliards de dollars) que de bénéfice net : 13,569 milliards de dollars, soit 2,33 dollars par action (+ 40,4 % en normes extra-comptables ; voir la synthèse des résultats).

Près de 70 % du CA est désormais réalisé hors des Etats-Unis et du Canada. Et pour la première fois, les activités génèrent plus de valeur en Chine qu’en Europe : 16,8 milliards de dollars dans le premier cas (soit + 71 % d’une année sur l’autre) ; 12,2 milliards dans le second (+ 20 % environ).

Sur les volumes de ventes, Apple ne communique qu’à l’échelle globale. En tête de liste, l’iPhone : le compteur en est à 61,2 millions d’unités écoulées au cours du trimestre (+ 40 % par rapport à la même période en 2014), avec un prix moyen relevé de 597 à 659 dollars. De quoi expliquer au moins pour partie la hausse de la marge brute : 40,8 %, contre 39,9 % au trimestre précédent.

La dynamique est moins favorable pour l’iPad, dont les ventes continuent de reculer : 12,6 millions d’unités, c’est 23 % de moins qu’il y a un an. A l’inverse, le Mac continue sa progression (+ 10 %, à 4,6 millions d’unités) sur un marché des ordinateurs personnels en repli (- 5,2 % au dernier pointage de Gartner).

Au 28 mars 2015, Apple dispose de liquidités à hauteur de 194 milliards de dollars. Mais sa dette s’élève à 40 milliards. Quant aux investissements, ils sont globalement repartis à la hausse ; notamment en R&D, avec près de 2 milliards de dollars débloqués.

Les prévisionnels pour le trimestre en cours sont prudents : ils font état d’un chiffre d’affaires dans la fourchette de 46 à 48 milliards de dollars (Apple avait dégagé 37,4 milliards il y a un an) et d’une marge brute autour de 39 %.

Crédit photo : 360b – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur