Résultats Apple : la machine iPhone est solide malgré la Chine

EntrepriseMobilitéSmartphonesTablettes
résultats-apple-t1-2017

Sur fond de déclin de ses ventes en Chine, Apple annonce un trimestre record pour l’iPhone, qui compense la baisse des revenus associés à l’iPad.

La machine iPhone repart de l’avant.

Apple dit en avoir écoulé 78,29 millions au cours du 4e trimestre 2016, contre 74,779 millions sur la même période un an plus tôt (+5 %).

En valeur, cela représente 54,378 milliards de dollars. Soit près de 70 % du chiffre d’affaires dont la firme fait état dans son formulaire 8-K – document PDF, 11 pages – transmis ce 31 janvier 2017 au gendarme des marchés financiers américains.

Après plusieurs trimestres consécutifs de baisse des volumes de ventes, le retour à la croissance de l’iPhone permet à Apple de redevenir le premier vendeur de smartphones au monde. Tout du moins d’après Strategy Analytics, qui lui attribue 17,8 % du marché sur le 4e trimestre 2016, contre 17,7 % pour Samsung, affecté par le fiasco Galaxy Note7.

La dynamique est mois favorable pour l’iPad, dont la chute se poursuit, aussi bien en volume (13,081 millions d’unités, soit – 19 % d’une année sur l’autre) qu’en valeur (- 22 % de C.A., à 5,533 milliards de dollars).

Les Mac se portent un peu mieux, avec 7,244 milliards de dollars de revenus (+ 7 %) sur 5,374 millions d’unités (+ 1 %). Mais ce sont bien les « Services » qui enregistrent la plus forte progression : + 18 %, à 7,172 milliards de dollars, pour ce segment qui inclut notamment l’écosystème iTunes, AppleCare et Apple Pay.

La Chine a ses limites

La catégorie des « Autres produits » se maintient tout juste au-dessus des 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires (- 8 %). Y sont intégrés l’iPod, l’Apple TV, les produits Beats… et l’Apple Watch, pour laquelle le groupe annonce des « records de ventes », sans les chiffrer.

La situation reste délicate en Chine, où le C.A. décline de 12 % sur un an, à 16,233 milliards de dollars, alors qu’il augmente de 3 % en Europe (18,521 milliards), de 9 % en zone Amériques (31,968 milliards) et de 20 % au Japon (5,766 milliards, soit presque autant que le reste de l’Asie-Pacifique).

Au global, la marge brute s’établit à 30,176 milliards de dollars (38,5 %, soit – 1,6 point) sur un chiffre d’affaires de 78,351 milliards (+ 3 %).

Le résultat d’exploitation recule de 3 % à 23,359 milliards, conséquence entre autres d’une nette croissance des investissements en R&D (+ 19 %, à 2,871 milliards). Même tendance pour le résultat net après impôts : – 3 %, à 17,891 milliards, soit 3,36 dollars par action en normes comptables GAAP.

Les prévisions pour le trimestre en cours – le deuxième de l’exercice fiscal 2017 d’Apple – font état de revenus dans la fourchette de 51,5 à 53,5 milliards de dollars, pour une marge brute de 38 à 39 % et des dépenses d’exploitation entre 6,5 et 6,6 milliards.

Crédit photo (Apple Store Bruxelles) : Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur