Résultats : Free ne relâche pas son attention sur la France

BourseEntrepriseRégulations
resultats-iliad-free-T3-2014

Sur le troisième trimestre 2014, le groupe Iliad-Free se ressaisit dans le fixe et reste compétitif sur le mobile. Merci l’offre à deux euros.

Iliad demeure en phase de conquête avec Free Mobile. Sur le troisième trimestre marqué par un chiffre d’affaires global supérieur au milliard d’euros, le groupe de Xavier Niel continue de gagner du terrain dans la mobilité. Après la tentative avortée à la mi-octobre du rachat de T-Mobile US, la priorité revient au marché télécoms français.

Et Iliad-Free veut montrer qu’il n’a pas perdu la main. On perçoit même un certain rebond dans le fixe.

Dans le segment mobile, ses revenus s’élèvent à 416 millions d’euros, en hausse de presque 30% par rapport à la même période sur un an. En engrangeant 480 000 nouveaux abonnés sur le T3, Free Mobile demeure l’acteur le plus dynamique du marché. Même s’il reconnaît que les recrutements sur l’offre à deux euros par mois “restent majoritaires”.

Sur le marché de la téléphonie mobile, Free considère qu’il dispose désormais d’une part de marché de 14% avec 9,6 millions d’abonnés. Il flirte donc avec on “objectif initial” de 15% de part de marché.

D’ici la fin de l’année, Xavier Niel a promis une “surprise” aux clients mobiles mais laquelle ? Alors que l’opérateur ne cesse d’élargir le périmètre géographique du roaming inclus dans le forfait Free et qu’il poursuit sa stratégie d’implémentation de bornes de distribution automatique de cartes SIM (600 installées sur le territoire).

A propos du déploiement du réseau Free Mobile, Xavier Niel assure que son groupe atteindra les 75% de couverture de la population pour le réseau 3G avant l’échéance fixée par l’ARCEP de janvier 2015. “Et même, on vise les 95% d’ici deux ans”, a précisé Xavier Niel dans une récente interview fleuve accordée à BFM Business. Sous le soleil de la 4G, Xavier Niel promet “plus de 50% de couverture à la fin de l’année”.

Sur le front de l’accès haut débit, c’est plus calme sur le troisième trimestre. Le chiffre d’affaires a augmenté de 2,6% à 642 millions d’euros. Néanmoins, le groupe télécoms parvient à faire mieux sur ce trimestre que la même période sur l’année 2013 en termes de nouveaux abonnés : 70 000 contre 62 000.

Mais cela demeure un joli rebond par rapport au pointage du deuxième trimestre : 24 000 nouveaux abonnés. Le niveau était faible en raison de l’assaut commercial de Bouygues Telecom sur le triple play. On devrait attendre une mise à jour de la Freebox d’ici la fin de l’année avant une refonte de la set-top box : la sortie de la génération 7 est prévue fin 2015.

A fin septembre, le groupe recense 5,8 millions d’abonnés haut débit. L’ARPU (revenu moyen par abonné) reste stable à 35,50 euros.

Récemment, Xavier Niel a également inauguré officiellement le début des travaux de la Halle Freyssinet à Paris destinée à se transformer en un méga-incubateur de start-up à l’horizon 2016.

Utilitaire ITespresso.fr : Vous cherchez à capter la 4G ? On vous aide à la trouver autour de vous

(Crédit image : groupe Iliad-Free)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur