Résultats Netflix : de la marge pour embrayer sur le programmatique

Entreprise
resultats-netflix-t1-2017
3 4 Donnez votre avis

Approchant des 100 millions d’abonnés, Netflix inscrit plus formellement la publicité programmatique dans sa stratégie d’expansion internationale pour 2017.

À partir de cette année, nous pourrons, au-delà de la croissance de notre base d’utilisateurs et de notre chiffre d’affaires, être jugés à l’aune de notre marge d’exploitation.

C’est le message que Netflix fait passer à ses actionnaires dans le cadre de la publication de ses résultats trimestriels.

La société dirigée par Reed Hastings affiche des indicateurs dans le vert et franchit plusieurs seuils symboliques, dont celui des 2 milliards de dollars de revenus sur son activité principale ; en l’occurrence, le streaming.

Le cap des 100 millions d’abonnés devrait être franchi d’ici à la fin du 2e trimestre. Au 31 mars 2017, ils étaient 98,75 millions (4,95 millions de plus qu’à fin 2016), dont 94,36 millions sur une offre payante.

Dans l’absolu, la croissance de la base d’utilisateurs est moins importante qu’il y a un an (+ 6,74 millions sur les trois premiers mois de 2016). Netflix l’impute au décalage de certaines sorties, dont celle de la cinquième saison de « House of Cards » (diffusion du premier épisode le 30 mai prochain).

Les reports d’investissements y afférents s’en ressentent. Avec un coût des ventes (+ 21 %, à 1,657 milliard de dollars) qui progresse moins que le chiffre d’affaires global (+ 35 %, à 2,637 milliards*), la marge d’exploitation frôle les 10 %, à 257 millions de dollars. Netflix vise les 7 % sur l’année 2017.

Opération programmatique

Le marché nord-américain reste la locomotive, avec 1,47 milliards de dollars de revenus (+ 26,6 % sur un an) et 50,85 millions d’abonnés (+ 1,42 million en un trimestre ; un peu moins de 4 millions ajoutés en un an).

La croissance est néanmoins plus forte à l’international, où le C.A. dépasse pour la première fois le milliard de dollars (+ 60 %, avec un panier moyen en hausse de 12 %), tandis que la base d’utilisateurs approche des 50 millions.

L’expansion à l’international demeure un lourd poste de coûts. Notamment en marketing, consommant près de 60 % des dépenses réalisées en la matière au cours du trimestre. Netflix anticipe, pour 2017, plus d’un milliard de dollars d’investissements sur ce volet, avec une offensive sur le programmatique.

Après impôts, le résultat net s’élève à 178 millions de dollars, soit 40 cents par action.

* Dont environ 120 millions de dollars associés à l’activité de location de DVD et Blu-ray par voie postale. Ils sont encore près de 4 millions de souscripteurs aux États-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur