Résultats Nokia : une éclaircie venue du mobile

Régulations
nokia-lumia-1520

En progression sur le marché des smartphones avec une offre qui commence à prendre racine aux États-Unis, Nokia a réduit la voilure au 3e trimestre 2013 en limitant ses pertes.

Principal contributeur de l’offre Windows Phone, Nokia a enregistré, au 3e trimestre 2013, une nouvelle hausse de ses ventes de smartphones Lumia : 8,8 millions d’unités écoulées, soit 40% de plus qu’à la même période l’année passée (6,3 millions).

Quand bien même l’Europe reste le marché de prédilection du fabricant télécoms finlandais, son offre commence à prendre racine aux États-Unis et au Canada.

A la faveur de disponibilités en avant-première (Lumia 1020), d’exclusivités chez certains opérateurs (Lumia 928) et du déclin concomitant de BlackBerry, Nokia a vendu 1,4 million de smartphones outre-Atlantique.

Cette performance d’ensemble ne lui permet pas pour autant d’intégrer le Top 5 des constructeurs, le chinois Lenovo fermant la marche avec – selon Strategy Analytics – 10,8 millions de ventes au compteur.

C’est sans compter les effets secondaires de cette progression sur le front des smartphones (voir la synthèse des résultats au format PDF).

L’activité ‘feature phones’ est en l’occurrence fortement contrariée : seules 55,8 millions d’unités – dont 5,9 millions d’Asha – ont trouvé acquéreurs entre le 1er juillet et le 30 septembre, c’est-à-dire un recul annuel de 27% en volume… et 37% en valeur.

Et sur ce segment, les marges se sont fortement compressées d’une année à l’autre (-18,9%).

Conséquence, la division ‘Devices & Services’ de Nokia affiche un chiffre d’affaires en repli : 2,898 milliards d’euros, contre 3,563 milliards voici un an.

En y additionnant les revenus générés par la division de services cartographiques HERE (200 millions d’euros) et la filiale réseau Nokia Siemens Networks (environ 2,6 milliards d’euros), le CA du groupe s’élève à 5,662 milliards d’euros (-22%).

Mais son résultat net (118 millions d’euros, pour 1 centime de bénéfice par action) contraste avec les pertes de 564 millions d’euros enregistrées au 3e trimestre 2012.

Récemment rachetées par Microsoft pour 5,4 milliards de dollars, les activités télécoms ne figureront plus dans les résultats de Nokia lors de la publication de ses prochains résultats.

Mais l’offre hardware restera d’actualité,  à travers une large sélection de terminaux positionnés de l’entrée au haut de gamme.

Dans la dernière génération, on retrouve notamment le Lumia 520, “qui fait partie des terminaux les plus vendus par les opérateurs en France“, selon Alain Crozier, président de Microsoft France.

Les plus jeunes semblent répondre favorablement à l’accueil de produits inscrits dans une logique de rapport prix-prestation, tel que le Lumia 625, qui a pour principal argument la connectivité 4G.

Le catalogue se décline aussi en haut de gamme, avec la série Lumia 92x et le ‘photophone’ Lumia 1020, doté d’un capteur de 41 mégapixels.

Nokia attaque aussi le segment des tabphones avec les modèles Lumia 1320 (architecture bicoeur, écran de 6 pouces en 1280 x 720 points) et 1520 (base quadricoeur, même écran de 6 pouces mais en Full HD, capteur photo 20 mégapixels, compatible 4G).

Les perspectives sont d’autant plus nombreuses que Microsoft est en période de grands travaux sur le dossier Windows Phone.

Les prochains chantiers devraient porter sur l’instauration d’un code source et d’une API partagés avec les autres environnements Windows, pour faciliter la tâche des développeurs et proposer aux utilisateurs une seule et même expérience, indépendamment de la plate-forme.

Il est aussi question d’une logithèque unifiée, avec des applications ‘universelles’ capables de s’adapter aux smartphones comme aux tablettes.

Smartphones Nokia - Asha - Lumia

Image 1 of 5

nokia-asha-500-low-cost
Le Asha 500 est le nouveau smartphone lowcost de Nokia.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Nokia ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur