Résultats : Rentabiliweb a trouvé un relais de croissance avec Be2Bill

BourseE-paiementEntrepriseMarketing
rentabiliweb-resultats-S1-2013

Le groupe Internet de Jean-Baptiste Descroix-Vernier remonte la pente sur le premier semestre 2013. Sa solution de monétisation Be2Bill rencontre un “succès commercial croissant”.

Dans quelle mesure la monétique transforme-t-elle les activités de Rentabiliweb ?

Sur le premier semestre 2013, le groupe Internet de Jean-Baptiste Descroix-Vernier se porte mieux.

Certes, le chiffre d’affaires est en baisse de 8,3% (33,2 millions d’euros contre 33,7 il y a un an) mais le résultat opérationnel revient à un niveau décent (+1,3 million d’euros contre -1,9 million d’euros à la même période en 2012).

Tout comme le résultat net consolidé (+ 1 million d’euros contre une perte d’un montant similaire à la fin du premier semestre 2012).

Pour Rentabiliweb, le “virage stratégique” dans la monétique porte ses fruits. La solution de monétisation Be2Bill, mise sur le marché l’an passé, monte en puissance.

Elle sert désormais de relais de croissance, fort d’un “succès commercial croissant“.

L’activité BtoB (monétique, marketing et télécoms) permet de réaliser un chiffre d’affaires de 14,1 millions d’euros (+10%). Tandis que le pendant BtoC tend à s’affaisser : le CA est redescendu à 19,2 millions d’euros au premier semestre 2013 (23,5 millions d’euros à fin juin 2012).

L’offre de monétisation Be2Bill continue d’attirer des sites marchands comme Pecheur.com, PlaceMinute, Expertissim, LittleFashionGallery, Aquarelle, Netbet, Sarbacane, MODZ, Speeder, Turbopoker, Made.com, Solaris, Edagora et Lamaloli.

Elle a vocation à séduire autant les petits business que les gros, quel que soit le segment e-commerce visé.

“Au 30 juillet, la solution Be2bill comptait 410 clients contre 191 à fin 2012”, précise Thibaut Faures Fustel de Coulanges, Président de Rentabiliweb Europe, contacté par mail.

“Nous signons chaque mois plus que le mois précédent. A titre d’exemple, notre meilleur mois en termes de signatures est le mois de juillet avec 55 signatures.”

Tout en poursuivant : “Par ailleurs, nous n’avons connu aucune défection de client ; et mieux encore, le ramp-up augmente sur 100% de nos clients chaque mois. Cela revient à dire que nos clients nous confient chaque mois une partie plus importante de leur trafic.”

Be2Bill n’est pas une solution de substitution à la carte bancaire mais un dispositif d’optimisation d’e-paiement qui a vocation à réduire les contraintes côté e-marchands et à faciliter le business : augmentation du taux de conversion, réduction du taux d’abandon et de la fraude, tarifs attractifs…

Rentabiliweb précise qu’au cours du premier semestre 2012, “la stratégie de prise de parts de marché ne s’est pas faite au détriment du taux de commissionnement, compris entre 0,8% et 1%”.

Sur le second semestre, l’offre Be2bill sera consolidée : extension de la stratégie d’acceptation et de collecte de nouveaux moyens de paiement (autres que CB, Visa, Mastercard, Amex, PayPal, etc.) et poursuite du déploiement de l’offre d’encaissement cross canal (pilotage, monitoring et transactions on et offline).

———————
Quiz : Etes-vous au point sur les solutions e-commerce ?
———————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur