Retour sur les serveurs de Hewlett Packard

Cloud

Un excès de précipitation nous fait commettre quelques erreurs dans la présentation des nouveaux serveurs LH6000 et LT6000r de Hewlett Packard. Voici donc les bonnes informations.

Nous annoncions hier la sortie de nouveaux serveurs hexaprocesseurs signés HP (voir édition du 6 mars 2000). Quelques inexactitudes se sont glissées dans l’article. Tout d’abord, Hewlett Packard ne propose malheureusement pas d’installer gratuitement pas les deux derniers processeurs dans le cadre d’une machine garnies de six processeurs. D’autre part, techniquement, le LH6000 possède huit ports d’extension au format PCI (donc quatre hot swapable) et non six. Pour ce qui concerne le LT6000r, il comporte six ports d’extension PCI (tous hot swapable) et six baies pour accueillir les disques durs. Enfin ces serveurs sont livrés sans système d’exploitation mais acceptent Windows 2000 comme les Unix. Les erreurs sont corrigées et la vérité est rétablie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur