Revente de cadeaux : comment les sites e-commerce orchestrent leur « deuxième Noël »

E-commerceMarketing
revente-cadeaux-noel

Quels leviers les marketplaces ont-elles activés pour convaincre les Français de revendre leurs cadeaux de Noël ? Éléments de réponse avec PriceMinister et eBay.

[Mise à jour du 27 décembre 2017 à 12 h 18 : le hashtag #DeuxèmeNoël « revenu à la normale » sur la page d’accueil d’eBay France, devenant #DeuxièmeNoël]

Offres promotionnelles, sondages d’opinion, habillages publicitaires, communication sur les réseaux sociaux… Autant de leviers que les marketplaces ont actionnés pour convaincre les Français de revendre leurs cadeaux de Noël.

Du côté de PriceMinister, on avait préparé le terrain en publiant, le 12 décembre, les conclusions d’une étude en ligne réalisée avec OpinionWay.

Principal enseignement : sur les 1 022 répondants âgés d’au moins 18 ans, 46 % ont déclaré avoir déjà revendu un cadeau de Noël ou envisager de le faire.

Deuxième étage de la fusée : une estimation donnée ce lundi. Le site du groupe Rakuten prévoit environ 3 millions de mises en vente jusqu’au début des soldes, qui démarrent le mercredi 10 janvier.

Difficile de louper, sur sa page d’accueil, le message « Je revends mes cadeaux de Noël en un clic », intégré à la fois dans le bandeau défilant et dans l’habillage.

Les objets les plus susceptibles d’être revendus sont mis en avant dans l’option de « mise en vente rapide ». Les robots Vorwerk y côtoient les sacs à dos Eastpak, les manettes PS4, les jeux FIFA 16… et les cannes à pêche.

Sur son Twitter, PriceMinister a fait le relais de plusieurs articles de presse reprenant l’étude OpinionWay, non sans publier quelques annonces à base de « Promis on dira [sic] rien à votre grand-mère ».

Sa photo de couverture sur Facebook a été actualisée en parallèle, le président Olivier Mathiot revenant par ailleurs sur le phénomène de la revente des cadeaux de Noël dans le cadre de la matinale de LCI.

Décomplexer les Français

Sur eBay aussi, la page d’accueil a changé de visage. Marqué d’un hashtag #DeuxèmeNoël [sic], le premier élément du bandeau défilant redirige vers une rubrique dédiée à la revente de cadeaux.

Les internautes sont invités à donner « une seconde chance » aux cadeaux pour lesquels « le Père Noël s’est trompé ».

Pour les convaincre, les frais d’insertion, ainsi que la commission sur le prix final, leur sont offerts… sous conditions.

L’offre court en l’occurrence jusqu’au 9 janvier minuit, pour 5 annonces au format enchères ou prix fixe dans des « catégorie admissibles » (Autos, Bateaux et Immobilier sont par exemple exclus) et sous réserve de satisfaire à des « normes de performance minimum » évaluées sur des critères d’historique tels que la réponse rapide aux questions des acheteurs et le respect des délais d’expédition.

Le même type de promotion avait été mis en place l’an dernier. La date du 31 décembre 2016, qui figure encore tout en bas de la page consacrée à la revente de cadeaux, en témoigne.

eBay facilite aussi la tâche des acheteurs, en appliquant automatiquement, pour certaines catégories (électronique, mode homme et femme, jouets, maison, sport), les filtres « Neuf », « Particulier » et « France uniquement ».

Plus discret, Leboncoin a néanmoins retweeté un lien vers un article de consoGlobe basé sur un communiqué émis par ses soins le 28 novembre dernier pour faire état des pics de mise en ligne d’annonces en fin d’année.

Crédit photo : ISO_40 via VisualHunt / CC BY


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur