Ruedesfacs.fr : les bibliothécaires répondent à guichet ouvert

Mobilité

141 bibliothécaires issues de 14 établissements universitaires mutualisent leurs connaissances sur une plate-forme de questions-réponses ouverte à tous.

Les universités parisiennes ouvrent leurs bibliothèques aux étudiants sur le Web. Sur Ruedesfacs.fr, ils peuvent poser leurs questions sur des sujets comme la philosophie, les sciences ou encore la littérature, l’économie, etc.

D’ailleurs, vision Web oblige, le service est ouvert à tous. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir sa carte d’étudiant. En mal de réponses sur le savoir encyclopédique, les internautes vont être invités à remplir un formulaire en ligne et à poser leur question en fonctions des thèmes proposés par Rue des facs.

De l’autre côté du miroir, (de l’autre côté du Web serait plus juste), tous les “répondants” participant au projet – des bibliothécaires dans leur grande majorité – ont accès à une interface Web commune sur laquelle toutes les questions posées sont listées.

Ils sélectionnent les questions auxquelles ils souhaitent répondre en fonctions de leurs compétences, des documents auxquels ils ont accès et de leur disponibilité.

Rue des Facs s’octroi un délai maximum de 72 heures pour satisfaire à une demande et un administrateur s’attache à faire en sorte qu’aucune question ne reste sans réponse.

L’initiative mutualise les informations de 141 bibliothécaires de 14 établissements universitaires. “Le projet a été initié par des responsables de bibliothèques universitaires parisiennes qui souhaitaient utiliser les nouveaux moyens de communication pour offrir le service présentiel au public dans l’incapacité de se rendre en bibliothèque (handicapés, employés, etc.)”, affirme Jean Bouyssou, Chef de projet du Service de Référence Virtuelle de la Bibliothèque interuniversitaire Sainte-Barbe rattaché à Paris 3.

A l’origine du projet…

La réflexion autour de Rue des Facs aura duré près de deux ans avant sa mise en place technique réalisée par le prestataire de service QuestionPoint, une filiale de l’OCLC (pour Online Computer Library Center).

Cet organisme de recherche à but non lucratif offre ses services pour la gestion des documents et des références dans les bibliothèques du monde entier.

QuestionPoint implémente notamment des formulaires e-mail sur les pages Web ainsi qu’une messagerie instantanée sur le même principe. Rue des facs devrait d’ailleurs être en mesure de proposer ce service de chat supplémentaire avant la fin du mois, du lundi au vendredi de 13h à 18h.

A peine démarré, le service promet déjà : “Nous recevons environ dix question par discipline et par jour”, annonce Jean Bouyssou qui prend à titre d’exemple d’autres plates-formes du même type : Sindbad (Banque nationale de France) reçoit 200 questions par mois dans chaque thématique et biblioses@me de la Bibliothèque publique d’information (Centre Pompidou) en compte 80 par mois.

Avec Rue des facs, les internautes pourraient bien être tentés d’emprunter de nouveaux chemins virtuels vers la connaissance aux côtés des Wikipedia et Google.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur