S-money ouvre son porte-monnaie électronique à Twitter

Cloud
twitter-s-money-bpce

La filiale du Groupe BPCE devrait bientôt intégrer officiellement le site de micro-blogging dans ses solutions de transfert d’argent entre particuliers.

Voici quelques semaines, Twitter renforçait son influence dans la sphère e-commerce en lançant, aux Etats-Unis, des expérimentations autour d’un bouton “Buy Now” inséré dans son application mobile et permettant d’acheter des produits en ligne.

Cette initiative dans le paiement électronique en appelle une autre, concentrée sur le marché français en association avec S-money, filiale du Groupe BPCE (Banque Populaire, Caisse d’Épargne). Tout utilisateur de Twitter porteur d’une carte bancaire pourra bientôt transférer de l’argent à d’autres utilisateurs “en un tweet”, quelle que soit sa banque et sans avoir besoin des coordonnées bancaires du bénéficiaire.

Dans les dernières communications officielles, il était question d’une disponibilité début octobre pour ce système de transfert d’argent entre particuliers via le site de micro-blogging. Le lancement officiel pourrait finalement intervenir ce mardi 14 octobre, à la faveur d’un événement presse.

S-money fournit déjà une solution de porte-monnaie électronique sous la forme d’une application mobile, mais celle-ci s’appuie sur les numéros de téléphone pour réaliser des transactions… sans réseau social comme intermédiaire. De nombreuses banques exploitent aussi le canal SMS. Dans ce cas, les plafonds sont généralement bas pour des questions de sécurité. Un sujet que S-money n’aborde pas dans le cadre de sa nouvelle initiative. La filiale du Groupe BPCE préfère se concentrer sur le volet technique, tout particulièrement au niveau du parcours utilisateur et de la jonction avec le compte Twitter.

Un ouverture aux entreprises n’est pas exclue à terme. Elle accompagnerait l’effort de Twitter sur la problématique du paiement électronique, à l’heure où de grands groupes high-tech montent en puissance face aux banques : Apple avec son système Apple Pay, Facebook avec le groupe e-commerce japonais Rakuten…

* Lancé en septembre, le bouton “Buy Now” a été adopté par une vingtaine de e-commerçants et d’organisations, dont Burberry et Home Depot, comme le note Reuters.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le paiement en ligne ?

Crédit photo : Leonello Calvetti – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur