Safer Internet Day : les jeunes internautes sensibilisés aux dangers de la Toile

Mobilité

La Journée pour un Internet Sans Crainte (Safer Internet Day) est l’occasion pour les jeunes d’être sensibilisés sur les risques et les dangers du Web, quand on sait que 93% des 9-16 ans utilisent régulièrement Internet.

Le 8 février est l’occasion de fêter… la protection de la vie privée sur Internet, grâce à plusieurs actions mis en place ce jour de « Safer Internet Day », célébré dans plus de 60 pays, dont la France.

Cette Journée pour un Internet Sans Crainte est organisée tous les ans depuis 2004 et a pour principale vocation de promouvoir une utilisation plus sûre et plus responsable de l’Internet fixe et mobile chez les jeunes.

De multiples actions auprès des plus jeunes sont organisées tout le mois de février en France (clips, ateliers de sensibilisation, sites pour enfants), notamment avec le soutien de Tralalère, opérateur de Internet Sans Crainte.

Cette mobilisation autour du Safer Internet Day est aussi l’occasion de publier les résultats de l’enquête EU kids Online menée dans 25 pays européens par un réseau de recherche piloté par la London School of Economics .

Selon cette étude, 93% des 9-16 ans vont en ligne au moins une fois par semaine (et 60% tous les jours ou presque tous les jours).

Ces enfants ont une série d’activités en ligne  variées et plutôt saines : les  9-16 ans utilisent le Web pour le travail scolaire (85%), pour jouer à des jeux (83%), regarder des vidéo clips (76%) et pratiquer la messagerie instantanée (62%).

Un plus petit pourcentage met en ligne des images (39%) ou des messages (31%) destinés à être partagés avec d’autres, utilisent une Webcam (31%), vont sur des sites de partage de fichiers (16%) ou un blog (11%).

59% des 9-16 ans ont un profil sur un réseau social, et parmi les utilisateurs des sites communautaires, 26% ont un profil public .

Plus inquiétant, 14% des 9-16 ans ont vu, au cours des 12 derniers mois, des images à caractère ouvertement sexuel, “montrant par exemple des personnes nues ou des personnes faisant l’amour”.

6% des 9-16 ans ont reçu des messages agressifs ou blessants et 3% en ont envoyé eux-mêmes.

En outre, 15% des 11-16 ans ont reçu des  images ou des messages sexuels  dans des échanges P2P et 3% disent avoir envoyé ce type de message.

Méthodologie employée pour conduite l’enquête EU kids Online
Ont été interrogés un échantillon aléatoire et stratifié composé de 25 142 enfants de 9 à 16 ans, utilisateurs d’internet, ainsi que leurs parents, au cours du printemps et de l’été 2010 dans 25 pays européens.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur