Safran va vendre Sagem Communications à un fonds de pension américain

Mobilité

Le groupe Safran a signé un accord exclusif avec Gores Group, un fonds de pension américain, en vue de lui céder sa filiale Sagem Communications.

Après plusieurs semaines de rumeurs, Safran – groupe né de la fusion du motoriste d’avions Snecma et de l’électronicien Sagem – vient de communiquer sur le sort de Sagem Communications, sa branche haut débit. L’équipementier dit avoir reçu une “offre irrévocable” de Gores Group, un fonds de pension californien, pour acquérir une part majoritaire dans cette filiale, qui produit notamment des modems ADSL, des décodeurs et des Fax. Le montant de la transaction, qui devrait être finalisée au printemps, s’élève à 383 millions d’euros.

Safran se désengage ainsi en grande partie des télécoms, pour se recentrer sur ses trois métiers “coeurs” de l’aéronautique, de la défense et de la sécurité. Le groupe conserve pour l’instant la téléphonie mobile (Sagem Mobiles), même si des rumeurs indiquent là aussi qu’il pourrait s’en séparer une fois le retour à la croissance de cette activité. Il préservera aussi une part de 10% dans le capital de Sagem Communications, pour une durée non précisée, aux cotés des salariés de cette filiale (cadres et FCPE salariés).

Au total, Safran Communications emploie 6 400 salariés, dont une bonne partie travaille dans trois usines françaises. L’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros en 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur