Saisie prédictive : SwiftKey lève 17,5 millions de dollars

MobilitéOS mobilesRégulations
swiftkey-levee-fonds

L’éditeur britannique SwiftKey, qui développe des technologies de saisie prédictive pour Android, compte mettre à profit les 17,5 millions de dollars levés lors de son 2e tour de financement pour étendre sa présence à l’international.

Connu pour ses technologies de saisie prédictive appliquées au clavier virtuel de l’environnement Google Android, l’éditeur britannique SwiftKey a levé, pour son deuxième tour de table, 17,5 millions de dollars.

Emmenée par le fonds de capital-investissement Index Ventures, l’opération a impliqué plusieurs business angels, ainsi que le fonds anglais Octopus Investment, qui a remis au pot après avoir participé, en 2009, à un premier tour de financement de 4 millions de dollars.

Basé à Londres depuis sa création en 2008, SwiftKey compte exploiter cet apport pour développer les capacités de ses produits en matière d’interprétation du langage naturel et d’apprentissage automatique.

La société cofondée et présidée par Jon Reynolds cherche également à étendre sa présence commerciale en Asie et aux États-Unis. C’est dans cette esprit qu’elle a récemment ouvert des implantations à Séoul (Corée du Sud) et à San Francisco.

Au cours des 12 derniers mois, son effectif “a triplé” pour dépasser la centaine de collaborateurs, dont certains basés en Chine et au Japon.

En concédant, via des accords de licence, ses technologies à des OEM comme Samsung, SwiftKey annonce, par voie de communiqué, avoir “quintuplé son chiffre d’affaires” entre 2011 et 2012.

Mais son modèle économique se base aussi sur une application Android qui serait, selon une étude réalisée en août dernier à l’échelle de 18 pays par le cabinet Distimo, le plus téléchargée sur Google Play, devant la version Pro de l’utilitaire Titanium Backup.

Celle-ci se substitue au clavier Android et analyse la saisie de l’utilisateur pour lui suggérer automatiquement des mots, puis à terme, des phrases entières.

La dernière version en date (v4) introduit, pour chaque compte, un espace de stockage personnel dans le cloud, où sont stockées les données prédictives. Ce système de sauvegarde distante simplifie la restauration des paramètres en cas de perte, de vol ou de réinitialisation du terminal.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : Android, vous connaissez ?

Crédit photo : SwiftKey


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur