Salon IP Convergence : Windows Mobile s’adapte au monde des PME

Cloud

Des “PME mobiles” avec des collaborateurs équipés de smartphones ou de PDA ? Nicolas Petit, directeur de la mobilité chez Microsoft France, y travaille.

“Nous voulons démocratiser la mobilité auprès des PME avec l’aide de nos partenaires”. Nicolas Petit, directeur de la division mobilité de Microsoft France, est venu au salon IP Convergence pour présenter les récentes solutions de l’éditeur susceptibles de satisfaire à cette ambition. Lancée en mai, la star du stand Windows Mobile est le System Center Mobile Device Manager.

Une solution qui permet de gérer un parc de smartphones fonctionnant avec le système d’exploitation Windows Mobile, de la même manière qu’un responsable des systèmes d’information pilote un parc d’ordinateurs. Elle offre d’administrer les terminaux mobiles des collaborateurs de l’entreprise avec la possibilité de faire l’inventaire du parc, d’appliquer des politiques de sécurité, de contrôler l’accès des collaborateurs à telle ou telle application selon leur métier, etc.

“Nous venons d’entamer les premiers déploiements de cette solution. RIM qui fabrique les BlackBerry l’a proposé avant nous mais requiert d’installer un serveur intermédiaire en plus des serveurs déjà existants. Nous avons adopté une logique différente que celle de rajouter des briques. Mais, encore une fois, nous sommes dans une stratégie d’éditeur de logiciel alors que RIM se positionne sur la vente de terminaux mobiles”, explique Nicolas Petit.

Un million de terminaux Windows Mobile écoulés en un an

Les entreprises utilisant le service de messagerie de l’éditeur des logiciels, Microsoft exchange Server, pourront voir un intérêt économique à passer par System Center Mobile Device Manager. “En ces temps économiques difficiles, nous observons que plusieurs banques sont en train de migrer vers Exchange”, ajoute Nicolas Petit.

Microsoft travaille avec plus de cinquante constructeurs partenaires dans le monde (sauf Nokia, Apple et RIM) et 400 partenaires mobilité, développeur de solutions mail ou métier par exemple, en France dont une centaine ayant reçu la certification Microsoft d’expert sur la mobilité. D’après Nicolas Petit, plus d’un million de terminaux opérant sous Windows Mobile ont été écoulés entre juillet 2007 et juin 2008.

Sur le marché professionnel, Microsoft détient 65% de part sur le marché des smartphones, contre 35% pour RIM et ses BlackBerry. “En base installée, c’est-à-dire en terme d’utilisateurs actifs de la messagerie en mobilité, nous sommes à 50% chacun. Il y a 24 mois, nous étions à moins de 5%, mais nous n’avons lancé notre offre de “Push” mail que mi-2005″, précise le Directeur de la division mobilité de Microsoft France.

La mobilité plus que la sédentarisation

Diverses solutions mobiles sont proposés en fonction des secteurs d’activités. Par exemple, une PME qui répare ou installe des fenêtres pourra planifier son parcours avec un navigateur GPS, faire un devis ou une commande directement sur le site de l’intervention grâce à un PDA qui envoie un signal GPRS. Fini les formulaires papiers et saisies multiples des données qui pouvaient donner lieu à des erreurs.

Microsoft va poursuivre le développement de ses solutions professionnelles mobiles en réfléchissant aux besoins du secteur de la santé, des professions libérales ou petits transporteurs notamment. “Très souvent, on se rend compte que l’expérience de la mobilité est plus étendue que celle du PC. Certaines entreprises auront des smartphones ou PDA sans avoir un ordinateur de bureau dans leurs locaux”, conclut Nicolas Petit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur