Samsung Galaxy S5 : l’innovation mesurée en haut de gamme

Mobilité
samsung-galaxy-s5

Le voile est levé sur la 5e génération du smartphone phare de Samsung. Tour d’horizon d’une offre qui s’adapte aux tendances du marché sur fond de confrontation avec l’iPhone en haut de gamme.

Nouveau vaisseau amiral de Samsung sur le marché des smartphones, le Galaxy S5 décollera le 11 avril 2014, date retenue pour son lancement commercial.

Dévoilé ce lundi lors du Mobile World Congress de Barcelone, ce produit ne révolutionne pas le genre, mais reste une solide mise à jour du S4. Au premier abord, on constate peu d’évolution dans le design d’une génération à l’autre. Les principaux changements se trouvent effectivement sous le capot.

Illustration avec le processeur : pas de puce 64 bits, toujours une architecture quadricoeur, mais d’un modèle cadencé à 1,6 GHz sur le S4, on passe à 2,5 GHz avec le SoC Snapdragon 801 implémenté dans le S5. C’est au moins 50% de puissance en plus à la clé. A noter qu’il existe une configuration octocoeur à 2,1 GHz, mais qui sera réservée à un nombre limité de marchés.

L’OS Android est livré dans sa dernière version 4.4.2 “KitKat” et l’écran s’agrandit légèrement : 5 pouces pour le S4… contre 5,1 pouces pour le S5, toujours en Full HD sur technologie Super AMOLED. Quant à l’appareil photo, annoncé à 16 mégapixels, il supporte la capture en UltraHD, le mode HDR en temps réel et la mise au point en 0,3 seconde. Une fonction logicielle permet de flouter automatiquement l’arrière-plan, indépendamment des paramètres d’autofocus.

Pour accélérer les transferts de fichiers, Samsung introduit la fonction Download Booster, qui exploite parallèlement le Wi-Fi 802.11ac bibande et la connectivité LTE catégorie 4 (150 Mbit/s en réception ; 50 Mbit/s en émission). Toutes ces améliorations représentent un défi en matière d’autonomie : la batterie est d’ailleurs plus puissante (2800 mAh, contre 2600 mAh sur le Galaxy S4) et les options d’économie d’énergie se multiplient, avec par exemple cette possibilité de basculer l’écran en noir et blanc.

Fait de plastique moulé, le châssis du Galaxy S5 est certifié IP67, c’est-à-dire protégé contre la poussière et les projections d’eau. Le téléphone s’alourdit en conséquence : 145 g et 8,1 mm d’épaisseur, contre 133 g et 7,9 mm pour son prédécesseur. Un surpoids également justifié par l’implémentation d’un lecteur biométrique (empreintes digitales) et de plusieurs capteurs destinés à mesurer, avec l’application S Health, l’activité physique et le rythme cardiaque.

Décliné en quatre couleurs (blanc, noir, bleu et doré) et optimisé pour interagir avec les montres connectées de la série Gear, le Galaxy S5 est attendu à un prix public qui pourrait, selon les observateurs, avoisiner les 650 euros.

Samsung Galaxy S5

Image 1 of 5

Un S4 aux stéroïdes
Le S5 reprend les principaux traits de son prédécesseur, avec un processeur plus puissant, la dernière version de l'OS Android, un écran légèrement plus grand, un appareil photo amélioré, un lecteur d'empreintes digitales...

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Samsung ?

Crédit photos : Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur