Samsung injecte 42 millions d’euros au capital de Wacom

Régulations
Samsung Wacom

Samsung prend une participation de 5% dans le capital de Wacom, dont les technologies de pointage avec stylet actif équipent les terminaux Galaxy Note.

En date du 30 janvier, Samsung devient actionnaire à hauteur de 5% du capital de Wacom, un spécialiste des tablettes graphiques dont les technologies de pointage à stylet actif équipent notamment les terminaux Galaxy Note.

Une ligne directrice s’établit entre les deux sociétés, qui entendent conforter leurs synergies sur le plan industriel et renforcer leur coopération sur la stratégie de développement produits.

En prenant une participation minoritaire (42,5 millions d’euros), Samsung s’arroge surtout un droit de regard sur l’évolution de l’offre de son partenaire, plus particulièrement en matière de digitalisation multitouch.

En toile de fond, la percée des tablettes (120 millions d’unités vendues en 2012) et le succès des “tabphones”, ces hybrides qui ont stimulé la renaissance du stylet, un temps tombé en désuétude avec le déclin des PDA d’antan.

Wacom poursuit un objectif complémentaire. Au 1er janvier 2013, le Japonais revendique 85% du marché des tablettes graphiques avec stylets, mais sa présence commerciale est limitée à une soixantaine de pays.

Ce rapprochement vis-à-vis de Samsung va lui permettre d’exporter sur de nouveaux marchés sa technologie Digitalizer, qui gère plus d’un millier de niveaux de pression et une définition maximale de 1280 x 800 points sur les terminaux mobiles ou encore les PC portables.

“C’est dans ce contexte de multiplication des facteurs de forme qu’une telle alliance stratégique fait sens”, résume le conseil d’administration de Wacom dans son compte rendu (fichier PDF).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien l’entreprise Samsung ?

Crédit photo : Dim Dimich – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur