SanDisk promet des albums de musique sur une carte Flash

Mobilité

Les consommateurs auront la possibilité d’acheter de la musique sur des cartes mémoire Flash dès cet automne.

SanDisk a présenté sa nouvelle carte mémoire TrustedFlash MicroSD au salon CTIA Wireless IT and Entertainment de San Francisco.

La carte de stockage intègre des fonctionnalités de gestion de droits numériques (DRM) et une technologie de décryptage, ainsi qu’un gestionnaire d’abonnement qui peut aboutir à la mise en place de services de musique numérique payant.

SanDisk compte garder le contrôle de TrustedFlash dans un premier temps mais assure ouvrir cette technologie dès qu’elle sera mâture et qu’elle bénéficiera de soutiens industriels.

Les cartes mémoire MicroSD sont exploitées dans un grand nombre de modèles de téléphones mobiles baladeurs comme le Rokr de Motorola ou le Nokia 3250. Le fait d’incorporer des fonctionnalités DRM au sein de la carte permet de l’utiliser comme un vrai support de contenu à l’instar d’un CD ou d’un DVD. La plupart du temps, les contenus numériques ne peuvent être lus que sur un seul appareil ou il faut passer par l’intermédiaire d’un ordinateur pour qu’ils soient transférés sur d’autres supports.

Par exemple, les fichiers provenant du service de musique iTunes Music Store d’Apple ne peuvent être consultés que sur un nombre limité d’ordinateurs.

Compte tenu de la technologie DRM embarquée sur la carte de SanDisk qui stocke les contenus, l’utilisateur peut choisir la lecture en fonction de son support de prédilection (téléphone, PC?).

“Aujourd’hui, le contenu est verrouillé pour une lecture unique sur un terminal. Dorénavant, nous sommes libres d’apprécier les contenus quel que soit les supports de prédilection des utilisateurs”, a commenté Eli Harari, PDG de SanDisk, lors d’un point presse au CTIA. Les maisons de disques et les éditeurs de jeux vidéo sont invités à stocker leur contenu sur les cartes mémoire TrustedFlash.

Le nouvel album des Rolling Stones, dont la sortie est prévue en novembre, pourrait être accessible sous ce format. Quatre albums supplémentaires du célèbre groupe de rock seront mis à la disposition des clients qui pourront déverouiller l’accès après achat des titres. La puce avec ce premier album sera vendu au prix de 39,95 dollars (33,25 euros). Pedro Vargas, en charge des contenus de divertissement sur mobile chez SanDisk, a précisé que les contenus pourront être consultés sur les smartphones fonctionnant sous Palm Os ou Windows Mobile.

A l’avenir, la puce permettra également aux utilisateurs de télécharger directement du contenu sur Internet sur les terminaux mobiles, en reprenant les fonctionnalités de services de musique sous abonnement comme Yahoo Music ou Napster.

Yahoo Music est un partenaire de SanDisk dans les développements TrustedFlash. Mais, en l’état actuel, il n’accepte que la lecture des fichiers préinstallés sur la carte mémoire et ne permettra pas aux détenteurs de cartes TrustedFlash d’effectuer des transferts à partir du service de musique en ligne.

Eli Harari souligne également que la technologie TrustedFlash peut aboutir à de nouveaux modèles économiques pour les créateurs de contenus comme la possibilité de limiter le nombre d’écoutes d’un titre ou de proposer gratuitement un accès ponctuel en guise de prévisualisation.

La technologie de SanDisk n’a pas pour ambition de concurrencer les technologies DRM existantes. Eli Harari appelle les développeurs de DRM comme Microsoft ou Apple à déployer leur propre technologie sur des cartes TrustedFlash. La firme voudrait se raccroher à des sociétés tiers spécialisées dans les DRM en mettant en place des application programing interfaces (APIs).

“TrustedFlash se veut flexible dans son architecture. Nous supportons n’importe quel DRM, ou n’importe quelle combinaison, ouverte ou propriétaire”, assure le dirigeant de SanDisk.

Celui-ci remarque que la technologie est en constante évolution et des signatures avec des partenaires supplémentaires sont échelonnées dans le temps.

“Je ne voudrais pas présenter ces nouveautés comme si je descendais du mont [Sinaï] en brandissant les Dix Commandements”, assure Eli Harari.

Allen Leibovitch, responsable d’étude pour les secteurs des semi-conducteurs sans fil et grand public pour le compte du cabinet d’études IDC, estime que cette technologie est nécessaire pour faciliter les transferts de contenus des consommateurs.

Interrogé par Vnunet.com, l’analyste déclare que “l’iPod est axé sur l’ordinateur”.”L’idée centrale avec TrustedFlash est d’acheter une fois pour une lecture sur n’importe quel support.”

Bien que TrustedFlash ne soit exploitée qu’à travers les cartes de la gamme MicroSD, Allen Leibovitch estime que SanDisk devrait étendre cette technologie à d’autres cartes mémoire Flash “maison”.

“Le marché du Flash passe du secteur de la photographie numérique à la téléphonie mobile et aux lecteurs multimédias”, conclut l’analyste.

(Article traduit de Vnunet.com en date du 28 septembre)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur