Santé numérique : Apple a acquis discrètement Gliimpse

Bases de donnéesData-stockageEntrepriseFusions-acquisitionsStart-up
healthkit-apple-sante-gliimpse
4 72

Apple a mis la main sur la start-up californienne Gliimpse afin d’accentuer ses efforts dans l’exploitation des données associées à la santé des individus.

Apple veut prendre position dans le secteur de la santé à l’ère numérique. On l’avait vu avec la plateforme HealthKit. Apparue en juin 2014, elle sert de fondement à sa stratégie pour avancer dans ce domaine. Fast Company vient de découvrir une nouvelle facette avec l’acquisition par Apple de Gliimpse, survenue plus tôt dans l’année.

Cette start-up, fondée en 2013 par Anil Sethi et Karthik Hariharan et basée à Redwood City dans la Silicon Valley, a développé une plateforme sécurisée pour gérer les données de santé des particuliers (collecte, personnalisation…) et partager les dossiers médicaux. Il s’agit de la première acquisition par Apple dans le domaine de l’e-santé repérée par les médias.

Le montant de la transaction n’est pas dévoilé et Apple ne fait pas de commentaire. Selon CrunchBase, Gliimpse n’a levé qu’un million de dollars depuis sa création.

Anil Sethi est connu comme un « serial entrepreneur » après avoir démarré son parcours professionnel chez…Apple à la fin des années 80, en tant qu’ingénieur systèmes. Avant la création de Gliimpse, il avait lancé plusieurs autres start-up spécialisées dans la santé comme Xlipstream ou Pinch Bio.

Dans le courant du printemps de l’an 2000, Anil Sethi a introduit en Bourse sa société d’édition logicielle Sequoia Software en levant 40 millions de dollars. Le fournisseur de solutions pour créer des portails e-business a ensuite été revendu à Citrix.

Apple et la santé : l’exploration continue

De son côté, Apple a développé une vaste panoplie de services spécialisés dans la santé avec HealthKit, CareKit et ResearchKit. Ils permettent respectivement aux patients, cliniciens et chercheurs d’accéder aux données de santé et de bien-être importantes via une gamme d’appareils mobiles.

HealthKit avait été dévoilé en juin 2014 lors de la conférence développeurs WWDC. Il s’agit de la première véritable incartade de la société dirigée par Tim Cook dans la santé, le bien-être et le fitness.

Pour appréhender ce vaste domaine, HealthKit se présente sous la forme de plusieurs API permettant à des applications tierces de partager leurs données avec l’application HealthKit d’Apple. Cette mutualisation des données permet de les centraliser et de les stocker dans un emplacement sécurisé. Au final, seul l’utilisateur décide quelles données il désire partager.

En regroupant ainsi ces informations sur la santé, le bien-être et l’activité sportive (telles que le poids, la fréquence des battements cardiaques, le nombre de pas, les calories brûlées par estimation….) jusqu’alors éparpillées dans différentes applications (avec souvent de la redondance), Apple rend les choses beaucoup plus simples et les données bien plus exploitables. C’est via un profil au sein de l’application HealthKit qu’elles sont accessibles.

La finalité d’HealthKit s’accorde parfaitement avec la mission de Gliimpse qui consiste à réunir des flux d’informations disparates.

(Crédit photo : @Apple)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur