SAP enfonce le cloud avec Ariba

EntrepriseRégulations
SAP - ariba - cloud - business collaboratif - BPM

Avec le rachat d’Ariba (commerce et collaboratif), SAP signe une acquisition stratégique pour s’imposer dans le cloud. Montant de la transaction : 4,3 milliards de dollars.

SAP  frappe un grand coup dans le monde du cloud en procédant à l’acquisition d’Ariba.

Le montant de la transaction est impressionnant : 4,3 milliards de dollars (prix de 45 dollars par action). Le rapprochement devrait être effectif d’ici la fin du troisième trimestre 2012.

Le conseil d’administration d’Ariba a déjà donné son feu vert. Une fois l’acquisition bouclée, Ariba deviendra une”SAP company” qui gardera une certaine autonomie.

L’éditeur allemand de logiciels pour les entreprises (ERP, CRM…), leader européen dans le software, signe une acquisition historique.

On n’a jamais une telle détermination de la part de SAP depuis le rachat de Business Objects (solutions de business intelligence) annoncé en octobre 2007 (4,8 milliards d’euros dans la balance à l’époque).

Ariba est un fournisseur de solutions cloud au service du business BtoB. Le tout enveloppé dans une dimension collaborative.

Le crédo d’Ariba est synthétisé de cette manière sur la version française de son site Internet : “Grâce au Ariba Network, les entreprises de toutes tailles peuvent contacter leurs partenaires d’échanges commerciaux à tout moment et en tout lieu, à partir de n’importe quelle application ou dispositif, afin d’acheter, vendre ou gérer leur trésorerie de manière plus efficace que jamais.”

Le siège social de la société IT est localisé à Sunnyvale en Californie. Le fournisseur de solutions cloud affiche un effectif de 2600 employés.

Selon SAP, Ariba figurerait en deuxième position des sociétés qui génère le plus de business dans le domaine du cloud. Pas mal pour une société dont les fondements remontent à 1996.

Illustration de ce dynamisme : en 2011, elle affiche un chiffre d’affaires de 444 millions de dollars (+38,5% en un an).

“Ariba exploite le réseau le plus large en termes de business dans le monde”, assure-t-on dans le communiqué.

Ses solutions permettent d’interconnecter et d’automatiser des flux évalués à 319 milliards de dollars (transactions commerciales, collaboratif….). Elles concernent 730 000 entreprises à un niveau global.

Entre 2010 et 2011, Ariba a procédé à deux acquisitions : Quadrem (solution d’approvisionnement, Pays-Bas) et B-process (facturation électronique, France).

SAP perçoit déjà les synergies entre le catalogue de solutions d’Aruba (en particulier sa solution cloud d’approvisionnement) et son propre portefeuille de produits.

Une manière également de rester dans la course face à des concurrents vivaces comme Oracle.

La semaine dernière, SAP a annoncé sa feuille de route pour les applications BtoB exploitées en mode hébergé (SaaS ou Software-as-a-Service en anglais).

Fort de sa base de 190 000 entreprises clients, l’éditeur allemand veut généraliser les solutions cloud dans tous les maillons de l’entreprise : clients, fournisseurs et employées.

L’offensive cloud avec des solutions comme SAP Business ByDesign et SAP Business One se poursuit donc.

Mais le réseau Ariba pourrait également contribuer à enrichir la plateforme in-memory HANA de SAP (technologie calcul en mémoire).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur