SAP : priorité au cloud mais le logiciel résiste

BourseCloudEntreprise
sap-resultats-T3-2014

Le chiffre d’affaires trimestriel que réalise SAP dans le cloud augmente mais l’éditeur allemand repose encore beaucoup sur son activité logicielle.

Le troisième trimestre a été chargé pour SAP. L’éditeur allemand a signé un accord avec IBM qui devient son fournisseur stratégique de services d’infrastructure cloud pour ses applications business critiques comme l’offre SAP Hana (base de données In-Memory). Il a également procédé à l’acquisition de Concur Technologies, éditeur de logiciels de gestion de notes de frais en mode SaaS.

Le chiffre d’affaires s’élève à 4,3 milliards d’euros en hausse de 5% par rapport à la même période l’an passé et le résultat d’exploitation se situe à 1,1 milliard d’euros (+3%). Les ventes de logiciels (ligne Software and software-related service revenue) s’élèvent à 3,6 milliards d’euros (+7%).

Les services cloud montent en puissance : ils représentent un chiffre d’affaires de 277 millions d’euros en hausse de 45%. Ils devraient dépasser la barre du milliard d’euros à la fin de l’année.

Interrogé par Silicon.fr, Henri Van der Vaeren, Directeur général de SAP France, Bénélux et Afrique du Nord, considère que l’Hexagone est devenu le premier marché européen pour Hana. Des contrats basés sur la technologie de base de données In-Memory ont été signés avec plus de 70 entreprises en France, dont 20 seraient aujourd’hui en production (comme Nature & Découvertes ou Advini).

Hana effectuerait aussi une percée chez deux grandes entreprises du CAC 40 pour remplacer des bases de données Oracle “sur des périmètres importants”.

Le DG de SAP France met aussi en avant la solution de gestion des ressources humaines SuccessFactors qui a été rachetée fin 2011 par l’éditeur et qui entre en concurrence avec l’américain Workday. Elle a été récemment adopté par la société de transport public Keolis.

En juillet, SAP a lancé une division dédiée aux besoins spécifiques des petites et moyennes entreprises (PME) comptant jusqu’à 500 salariés (SMB Solutions Group).

Pour rassurer ses clients, SAP s’est engagé à assurer jusqu’en 2025 la prolongation de la maintenance générale de plusieurs applications clés : SAP Business Suite 7, notamment SAP ERP 6.0, Customer Relationship Management 7.0, SAP Supply Chain Management 7.0 ainsi que les applications SAP Supplier Relationship Management 7.0 et SAP Business Suite fonctionnant sous SAP HANA 2013.

Malgré ses précautions, le club des utilisateurs SAP francophones (USF) se montre assez critique vis-à-vis des des relations entretenues avec l’éditeur allemand, selon Silicon.fr.

En 2013, SAP France a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 880 millions d’euros.

—–
Nouveau  : l’application ITespresso.fr sur iPad
—-

Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : Gil C


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur