SAP programme la mort de TomorrowNow

Cloud

L’éditeur fermera d’ici octobre cette filiale dédiée aux supports des progiciels de gestion PeopleSoft et JD Edwards. En bisbille avec Oracle !

Le conglomérat allemand l’avait annoncé fin 2007, il vient de passer à l’acte et d’annoncer la fermeture de sa filiale TomorrowNow. L’éditeur s’est fendu d’un petit communiqué ce lundi annonçant la disparition de TomorrowNow d’ici octobre, précisant toutefois qu’il aidera les clients de Tomorrow à se tourner vers des offres de services alternatives.

“Nous ambitionnons d’aider nos clients à faire la transition vers d’autres offres de support, dont celle d’Oracle, sans aucune interruption durant le processus de fermeture”, a précisé Mark White, le président de TomorrowNow.

La société TomorrowNow, qui fournit des services de support et d’assistance autour des progiciels PeopleSoft et JD Edwards d’Oracle, est entrée dans le giron de SAP en 2005, marquant une volonté de l’éditeur allemand de convertir la base de clients d’Oracle à ses propres progiciels.

Mais, en 2007, cette société texane s’est retrouvée au coeur d’une affaire d’espionnage contre Oracle, suscitant une plainte d’Oracle en conséquence. La firme de Larry Ellison accusait alors TomorroWnow d’avoir exploité des informations clients afin d’accéder à ses bases de données et de voler des informations.

SAP a reconnu l’existence de téléchargements “inappropriés” mais le groupe a nié avoir bénéficié de la sorte d’un quelconque accès à la propriété intellectuelle de son grand rival.

Traduction et adaptation de l’article SAP to kill off TomorrowNow de Vnunet.com en date du 22 juillet 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur